Paroisse Montrevel-en-Bresse

Les suites de la visite pastorale de Mgr Roland

Chers frères et sœurs,

 

Le conseil pastoral s’est réuni le 25 janvier dernier à Siloé. Après avoir défini les horaires pour l’entrée en carême et les offices de la semaine sainte, cette rencontre avait pour thème les suites à donner à la visite pastorale de notre évêque, accompagné du vicaire général, qui a eu lieu du 8 au 14 décembre 2016.

 

L’échange entre les membres a pu se faire à partir de la lettre envoyée par notre évêque faisant suite à cette visite pastorale. Vous la trouverez à la sortie de l’église.

 

Dans cette lettre pastorale, notre évêque rend grâce pour ce qu’il a pu vivre pendant cette semaine passée au milieu de nous, et remercie chacun pour l’organisation. Tout en étant conscient des difficultés et des problèmes liés à la nouvelle configuration paroissiale, il nous encourage à aller de l’avant dans cette dynamique missionnaire qui peu à peu se met en place.

 

C’est pourquoi, monseigneur Roland désire que chacun puisse relire et méditer le texte qu’il a commenté lors de la rencontre du mercredi 14 décembre après-midi (1Corinthiens 12,1 à 13,13). « En méditant ce passage biblique, vous prendrez davantage conscience que si vous devez collaborer et être davantage unis, ce n’est pas d’abord pour des raisons de plus grande efficacité, ni par calcul stratégique, du fait du manque de prêtres et de l’élargissement des contours géographiques de la paroisse. Mais vous avez à le faire pour des raisons théologiques, parce que vous êtes frères, membres du même corps du Christ : Vous êtes corps du Christ et, chacun, pour votre part, vous êtes membres de ce Corps, » écrit-il.

 

En d’autres termes, notre évêque nous engage à une démarche de conversion car en nous tournant toujours plus vers le Christ nous entrerons dans une communion fraternelle qui nous permettra d’être des témoins du Seigneur Jésus. Cela entraine que nous sommes appelés à « évoluer dans la manière de concevoir la paroisse et le rapport aux prêtres » !

 

Puis, dans cette lettre, l’évêque déploie différentes réalités permettant la mise en œuvre de cette démarche fondamentale de construction du Corps du Christ en nourrissant l’estime les uns pour les autres. Qu’il me soit permis de citer simplement :

Catéchèse, dont les modalités sont à revoir, et l’aumônerie qui permet de transmettre aux jeunes un héritage spirituel. Il est important d’inviter les jeunes à réfléchir à une éventuelle vocation sacerdotale ou à la vie consacrée.

Importance de la catéchèse pour adulte et la lecture méditée de la Parole de Dieu.

Le rassemblement dominicale qui caractérise depuis toujours la réalité de la vie chrétienne. A ce sujet, il écrit : « Je suis conscient de la nostalgie de ceux qui ne peuvent pas bénéficier d’une messe dans leur village aussi fréquemment qu’ils le souhaiteraient. Je compte sur tous pour dépasser l’esprit de rivalité, les jalousies. Il faut faire preuve de pragmatisme et de bon esprit ». Plus d’une fois, lors de la visite pastorale, il a parlé de la nécessité de développer le co-voiturage.

Importance de faire vivre des petites cellules dans les différents villages pour annoncer la Bonne Nouvelle, prier, vivre le témoignage du service auprès des pauvres, des malades et des personnes isolées.

 

Enfin, dans un envoi en mission, l’évêque encourage chacun à aller au-devant des gens pour leur annoncer la beauté de la rencontre personnelle avec le Christ.

 

Au terme de l’échange, les membres du Conseil Pastoral ont décidé de travailler deux pistes à mettre en œuvre :

La catéchèse pour adulte : quelle proposition faire ?

Comment mettre en place des groupes de prière, en semaine, dans l’une ou l’autre église de la paroisse ? Cette mise en place ne pouvant se faire que dans une relation de confiance avec les prêtres et après avoir reçu officiellement un mandat de la part des prêtres.

 

Portons ces intentions dans notre prière.

 

Abbé Pierre Le Bourgeois