« Zachée, descend de ton arbre »

31ème Dimanche du Temps Ordinaire

 

St Luc 19, 1—10

 

La victoire sur le mal n’est pas le résultat de nos performances personnelles mais c’est le Seigneur qui fait lui-même qui fait sans cesse le premier pas vers nous. Il est capable de venir nous chercher très loin et très bas. C’est cette bonne nouvelle que nous lisons dans l’Evangile de ce jour. Cela se passe à Jéricho. Jésus y entre et il s’apprête à en sortir. Il ne s’y installe pas. Jéricho, c’est la ville la plus basse du monde, 300 mètres au-dessous du niveau de la mer. C’est une ville païenne, une ville de pécheurs. Chaque fois que Jésus y entre, c’est pour en faire sortir quelqu’un, pour le sortir du monde du péché et le ramener à Dieu. Jésus n’est pas celui qui accuse le pécheur. Bien au contraire, il vient l’éclairer pour qu’il voie son péché et qu’il en sorte.

066jericho3

C’est ce qui va se passer avec Zachée. Cet homme n’était pas seulement publicain (collecteur des impôts pour l’occupant romain) ; il était aussi le chef des publicains. Il était donc très voleur, très pécheur et très riche. Or voilà que cet homme a un ardent désir de voir Jésus067jericho_sycomore. Il court devant, il monte sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là. A partir de ce moment, tout va se passer bien au-delà de ce qui était prévu : Jésus appelle Zachée ; la première chose qu’il lui demande c’est de descendre. En effet, Zachée s’est trompé. Si on veut rencontrer Jésus, il ne faut pas monter, il faut descendre. Lui-même s’est fait le plus petit et le plus pauvre. C’est en descendant que nous pourrons le rencontrer.  

zachee

Jésus s’invite donc dans la maison de Zachée. Pour cet homme méprisé de tous, c’est vraiment un jour de joie. Il n’avait jamais imaginé que cela puisse lui arriver. Cette simple rencontre avec Jésus a été un bouleversement complet pour lui. Zachée se tient debout devant Jésus : c’est l’attitude du priant. Le fait d’être en présence de Jésus amène Zachée à se convertir : il décide de donner la moitié de ses biens aux pauvres. Pourquoi la moitié ? Parce que l’autre moitié n’est pas à lui mais à l’occupant romain. Donc il donne tout aux pauvres et en plus, il décide de réparer les torts qu’il a causés.

31-TOC-ev

Cet Evangile nous dit la joie de Jésus : « Aujourd’hui, le Salut est arrivé dans cette maison. Zachée est sauvé, il est sorti du monde du mal, sorti de Jéricho. Il devient fils d’Abraham. Il entre dans l’alliance que Dieu a établie avec les hommes. Jésus est venu chercher et sauver ceux qui étaient perdus. Ce qu’il a fait pour Zachée, il le fait aussi pour chacun de nous. Il attend que nous descendions de notre arbre ; cet arbre, c’est celui où nous nous cachons pour rester en dehors des combats des hommes ; c’est lui de nos certitudes, celui de notre bonne ou mauvaise conscience….

 

Nous sommes invités à descendre de notre piédestal pour nous laisser habiter par Jésus lui-même. Il nous faut aussi accepter de laisser les autres entrer dans notre vie. Le vrai Dieu, celui qui Jésus est venu nous révéler, c’est précisément celui de tous les exclus, qu’ils soient riches ou pauvres, jeunes ou adultes.

 

En ce jour, nous te prions Seigneur pour tous les Zachées de la terre, tous ceux et celles qui sont rejetés et méprisés à cause de leur passé et de leurs actes. Tu veux demeurer chez eux comme chez nous. Par ton Eucharistie, tu nous invite chez toi. Que notre rendez-vous à la messe et à l’adoration nous transforme comme il a transformé le publicain de Jéricho.

 Amen