Paroisse Viriat

Dans l’attente de la plénitude de vie.

Adhérer au Christ et croire en la résurrection est une décision libre. L’espérance d’une vie, au-delà de la mort, n’a jamais été absente dans la Blble. Notre Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Tous vivent et vivront éternellement de sa vie. Les justes morts en raison de leur fidélité à Dieu, Roi du monde, vivront au-delà de leur existence  terrestre. Le second livre des martyrs d’Israël écrit au 2e siècle avant Jésus-Christ, enseigne explicitement la résurrection des  justes.            Comment croire en effet que des martyrs, arrachés à la vie par amour du Seigneur, pouvaient être exclus de l’accomplissement de sa        promesse de pleine réussite?

 

A la controverse sur la résurrection opposant sadducéens ( qui n’y croient pas) et pharisiens ( qui y croient ), Jésus répond : le Royaume de Dieu ne ressemble pas au monde d’ici-bas, car l’homme ressuscité est semblable aux anges. Si la résurrection concerne l’homme tout    entier, dans sa personnalité, celui-ci n’est pourtant plus soumis au     tragique de sa finitude terrestre. Pour Jésus, la résurrection est l’état qui caractérise la vie sans fin de l’homme en communion avec Dieu dans une joie parfaite.

 

Que Dieu notre Père et Jésus-Christ notre Seigneur gardent l’Eglise et les chrétiens dans la foi et l’espérance en la résurrection. 

 

Amen!

 

Père Joachim