« Témoins et Messagers de la Miséricorde »

30ème Dimanche du Temps Ordinaire

St Luc  (18, 9-14)

ob_e4085f_banniere-journee-mondiale-missionnaire

Nous célébrons aujourd’hui la Journée Missionnaire Mondiale. Cette journée nous rappelle que l’Eglise est envoyée pour « annoncer la miséricorde ». C’est Jésus lui-même qui nous envoie. Pour nous aider à remplir cette mission, nous nous mettons à l’écoute de la Parole de Dieu. Le but n’est pas de travailler POUR le Seigneur mais de faire le travail DU Seigneur.

 

L’Evangile de ce dimanche nous parle de la prière de deux hommes. L’un était pharisien et l’autre collecteur des impôts pour les ennemis de son peuple. Tous deux quittent leur maison pour « monter au temple pour prier ». Chacun a sa manière de se tenir devant Dieu. Mais de l’un à l’autre, le contenu de la prière n’est pas du tout le même.le pharisien et le publicain - Bing Images 2_fichiers

Le premier est un bon pratiquant très fidèle. Il a une bonne réputation car il observe plus que ce qui est écrit dans la loi. A vrai dire, il ne prie pas ; il ne demande rien à Dieu. Sa prière n’est que de l’auto-contemplation. Il fait l’éloge de ses propres vertus et l’étalage de ses bonnes œuvres. Il ne se contente pas de se donner de coups d’encensoir. Il fait en même temps l’examen de conscience du publicain. Il n’a pas compris que pour être exaucé, il nous faut être plein de bonté et de compréhension pour les autres, même s’ils sont pécheurs. C’est ce que nous a rappelé la semaine missionnaire : Dieu veut le salut de tous les hommes.

3053301959_1_3_QT3STfdH

Le second a une très mauvaise réputation. Lui, le collecteur d’impôts, s’est enrichi au détriment des plus pauvres. Au lieu de se vanter, il reconnaît sa petitesse. Il est au fond du gouffre. Il fait appel à la miséricorde de Dieu. Il ne demande qu’à être justifié : « Montre-toi favorable au pécheur que je suis ». Cet homme attend tout de Dieu car il se sait pécheur. Alors, Dieu peut tout pour lui. Cette parabole nous est racontée pour nous annoncer une bonne nouvelle : elle nous dit que Dieu est Amour.

3053301959_1_3_QT3STfdH (2)

Cet Evangile veut nous ramener à l’essentiel : Le juste n’est pas celui qui croit l’être. Celui qui demande la miséricorde devient un home juste, un homme « justifié » et « ajusté » à l’amour de Dieu. La Prière du publicain touche le cœur de Dieu : « Que s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé ».

 

A chaque messe, nous commençons par un appel à la miséricorde : « Seigneur, prends pitié ! » Et avant d’aller communier, nous acclamons l’Agneau de Dieu qui enlève péché du monde, prends pitié de nous ».

Sans-titre-1

En ce jour, nous accueillons cet appel du Christ : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Et nous demandons au Seigneur qu’il soit toujours avec nous et nous toujours avec lui pour que nous soyons les témoins et les messagers de sa miséricorde. Amen. 

 

« Le juste n’est pas celui qui croit l’être mais celui qui demande la miséricorde devient un homme juste, un homme « justifié » et « ajusté » à l’amour de Dieu. »