Paroisse Montrevel-en-Bresse

Année Sainte de la Miséricorde divine – En route pour Ars le 15 octobre 2016

 

2016-08-04 - Ars Jean Marie Vianney Une

 

Chers frères et sœurs,

Le Pape François a voulu cette Année Sainte afin que nous puissions non seulement contempler le mystère de la Miséricorde Divine mais également afin que nous puissions en faire l’expérience. Dans la bulle d’indiction du grand jubilé, le Saint Père écrit :

« Nous avons toujours besoin de contempler le mystère de la miséricorde. Elle est source de joie, de sérénité et de paix. Elle est la condition de notre salut. Miséricorde est le mot qui révèle le mystère de la Sainte Trinité. La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. La miséricorde, c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie. La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché. » (n° 2)

En d’autres termes, nous sommes appelés à nous mettre résolument en marche pour que la Miséricorde de Dieu fasse son œuvre dans notre vie. Notre pèlerinage du 15 octobre à Ars s’inscrit dans cette dynamique.

Il nous sera proposé de faire un parcours jubilaire. Légitimement, on peut s’interroger sur le sens d’une telle démarche.

Laissons le Pape nous expliquer. En effet, il écrit dans la Bulle d’Indiction du Jubilé :

« Le pèlerinage est un signe particulier de l’Année Sainte : il est l’image du chemin que chacun parcourt au long de son existence. […] Pour passer la Porte Sainte à Rome, et en tous lieux, chacun devra, selon ses forces, faire un pèlerinage. Ce sera le signe que la miséricorde est un but à atteindre, qui demande engagement et sacrifice. Que le pèlerinage stimule notre conversion : en passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous. » (n° 14)

Lors de notre pèlerinage, différentes étapes nous sont proposées afin de manifester publiquement notre désir de nous rendre disponible à la Miséricorde divine : passage de la Porte de la Miséricorde, la profession de foi (Credo) et la prière pour le Saint Père et ses intentions (Prière du Jubilé…), le Sacrement de la Réconciliation (reçu dans les jours qui précèdent ou qui suivent la démarche jubilaire), la participation à l’Eucharistie (communion à la messe). De plus, nous sommes appelés à accomplir une œuvre de miséricorde spirituel ou corporelle. En Fait, il s’agit d’accomplir un acte volontaire qui témoignera d’un engagement de notre part à laisser Dieu nous purifier par sa miséricorde afin de devenir nous aussi des témoins audible et crédible de la Miséricorde de Dieu.

A Ars, afin que nous soyons prêts à vivre ce moment fort et intense, des éléments d’explication nous seront donnés avant de franchir la Porte Sainte. Les étapes de la démarche jubilaire seront explicitées et chacun pourra les vivre pendant la journée que nous passerons sur le site du sanctuaire d’Ars. Les prêtres seront également à votre disposition pour recevoir le sacrement de pénitence et de réconciliation.

S’il donne de vivre un moment profond, un pèlerinage se prépare également en amont. C’est pourquoi, dès à présent, nous sommes tous appelés à disposer notre cœur à vivre, chacun personnellement mais également communautairement, ce pèlerinage qui sera pour tous une démarche de miséricorde.

N’ayons pas peur de partir avec un cœur généreux car, ainsi que le rappelait saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars :

« La Miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé qui entraine tout sur son passage ! »

Abbé Pierre Le Bourgeois