« Vouloir faire semblant ne sert à rien. L’amour est vrai ou il n’est pas. »

21ème Dimanche du Temps Ordinaire

St Luc 13, 22—30

 

Les textes bibliques de 21ème Dimanche nous révèlent un Dieu qui veut rassembler tous les hommes. Il est le « Dieu pour tous ». C’est ce message que nous trouvons dans le livre d’Isaïe (1ère Lecture) : « Je viens rassembler toutes les nations, de toutes langues…. » Cette bonne nouvelle est adressée à des croyants rescapés. Ils viennent de vivre une période très difficile. Mais Dieu ne les abandonne pas. Il veut les rassembler tous et les rendre heureux.

 

Nous, chrétiens d’aujourd’hui, nous avons souvent l’impression d’être une poignée de rescapés dans un monde qui va mal. Mais Dieu est là, et il ne peut se résigner à cette situation. Ce monde qui va si mal, Dieu l’aime et il veut le sauver. C’est ce que nous fait comprendre le message d’Isaïe : « Les messagers du Seigneur annonceront ma gloire parmi toutes les nations. » Ces messagers, c’étaient les rescapés d’Israël ; aujourd’hui, c’est nous tous. Le Seigneur nous appelle à le suivre et à l’écouter. Puis il nous envoie comme missionnaires pour témoigner par nos paroles et par toute notre vie. Il compte sur nous mais c’est lui qui fait que notre témoignage porte dufruit dans le cœur deceux et celles qu’il met sur notre route.

46248818

Pour l’auteur de la lettre aux Hébreux, c’est précisément cet amour passionné qui est en Dieu. C’est comme un feu que rien ne peut arrêter. Nous ne devons jamais en douter, même quand tout va mal. Notre Dieu se comporte comme un père qui aime chacun de ses enfants. Il n’hésite pas à les conseiller et à les encourager. Parfois aussi, il se met en colère. Ce n’est que plus tard que les enfants comprennent les effets bénéfiques des colères de leur père. C’est encore plus vrai pour Dieu. Il ne supporte pas de nous voir prendre des chemins de perdition. L’important c’est de ne jamais oublier que Dieu nous aime infiniment, même celui qui a commis le pire. Il est toujours là pour nous relever. Son grand projet, c’est de nous rassembler tous dans son Royaume. Voilà cette bonne nouvelle qu’il nous faut annoncer au monde entier.

pere

L’Evangile nous indique les conditions requises pour entrer dans ce grand rassemblement : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite » nous dit Jésus. Cette porte étroite c’est celle que le Christ a franchie. En mourant sur une croix et en ressuscitant, il nous ouvert un passage vers la Vie Eternelle. Un jour, il a dit : « Je suis la porte des brebis. Celui qui entrera par moi sera sauvé. » Notre entrée dans le Royaume dépend donc de la place que nous donnons au Christ dans notre vie. Le Salut est offert à tous, mais rien n’est possible sans notre accueil. Ce salut est une qualité de vie dans l’amour, une relation dont on jouit ou non. Vouloir faire semblant ne sert à rien. L’amour est vrai ou il n’est pas.

 

Ce que le Seigneur attend de chacun de nous, c’est une vraie conversion du cœur. Pour pouvoir passer par la porte étroite, nous devons nous libérer des privilèges, des honneurs, des prétentions orgueilleuses qui encombrent notre vie. Toutes les richesses que nous avons accumulées, nous devrons les laisser derrière nous. Pour aller à Jésus, il faut se faire tout petit ; il ne faut pas être imbu de notre orgueil et de nos certitudes. En définitive, cette porte étroite c’est celle de la miséricorde. On n’y entre pas sans être préparé, sans s’être rapproché de Dieu par la justice et le partage.

Avent 1

En ce dimanche, nous nous tournons vers toi Seigneur. Nous te redisons notre désir de vivre en toi et d’avancer avec toi. Beaucoup chercheront à enter et ne le pourront pas. Mais avec toi, tout est possible. Aide-nous à nous débarrasser de tout ce qui nous encombre et de tout ce qui retarde notre