Paroisse Reyrieux

Billet du Curé

On ne reste pas insensible à quelqu’un qui est passionné. Ou bien il nous exaspère, ou
bien il nous séduit… de toute façon il nous dérange. Jésus est un passionné ! Passionné de Dieu son Père, une seule chose compte pour lui : faire sa volonté. Or la volonté du Père n’est pas que son Fils meure, mais qu’il aille jusqu’au bout de l’amour, au risque de donner sa vie… ce que Jésus exprime au jardin de Gethsémani une fois encore, « non pas ce que je veux mais ce que tu veux ». Si nous pensons que Dieu a volontairement sacrifié son Fils, sa mort nous apparaît intolérable, mais si la croix est un acte d’amour librement consenti par le Fils, il prend tout son sens. « Ma vie nul ne la prend mais c’est moi qui la donne … Comme le bon Berger donne sa vie pour ses brebis, ainsi le Fils de l’Homme donnera sa vie pour ses amis. » Saint Jean nous a tenus dans l’attente de ce jour. Jésus manifeste le désir de sa Pâque dès le commencement de sa mission ; il sait qu’il est venu pour cette heure, comme en témoigne sa réponse à Marie aux noces de Cana : « Femme que me veux-tu, mon heure n’est pas encore venue ? »…Jésus a été un passionné des hommes ses frères. Une seule chose comptait pour lui : sauver l’humanité captive du péché et de la mort, en l’arrachant à l’égoïsme, à la violence, à l’orgueil, à la richesse, à l’idolâtrie, et à tout ce qui
entraîne à la mort et au malheur… pour lui offrir le service, l’accueil, le pardon, la  fraternité, tout ce qui entraîne à la vie et au bonheur véritable et qui a pour nom « Amour » .
Toute cette semaine qui est pour nous la Semaine entre toutes les semaines, n’oublions pas de lever les yeux vers le Christ en sa passion pour Dieu son Père et pour chacun et chacune d’entre nous. Prenons le temps, les moyens de lui donner la priorité sur les autres activités. Vivons et revivons tout au long des Jours Saints les événements vécus par Jésus et par ses fidèles ; malgré leur gravité ils sont emprunts de joie. Mêlons-nous à la foule qui l’accueille à Jérusalem en ce premier jour de la semaine. Vivons avec ses disciples le  lavement des pieds et l’institution de l’Eucharistie. Suivons le Christ au jardin de Gethsémani, devant le grand prêtre et le procurateur Ponce Pilate, marchons à sa suite sur le chemin du Calvaire. Levons ensemble les yeux vers la Croix, suivons le cortège funèbre qui accompagne sa dépouille jusqu’au tombeau, et veillons avec Marie dans l’espérance de Pâques. Toute cette semaine suivons Jésus en sa passion, pour que nous soyons nous
aussi, passionnés.