« Le Christ nous montre que seul l’amour peut détruire la haine. »

Dimanche des Rameaux

 

 

St Luc 22, 14—23, 56

arme-de-l-amour

 

 

Au début de cette célébration, nous avons écoté le récit de l’entrée de Jésus à Jérusalem. Nous l’avons vu acclamé par les foules. Cette acclamation a été pour lui un « triomphe » bien modeste aussitôt contesté. La gloire pleinement réalisée pour Jésus a été son entrée dans la Jérusalem du ciel le jour de son Ascension. C’est à cette gloire que nous sommes tous appelés. Le Christ mort et ressuscité nous en ouvre le chemin.

 

En participant à la procession avec des rameaux en main, nous tentons, maladroitement de célébrer Celui qui est le « Seigneur de gloire ». Il ne s’agit pas Seulement d’un geste liturgique. C’est un appel à vraiment écouter sa parole et à nous laisser guider par lui. Ses Paroles sont celles de la Vie éternelle. 

 

 

Le Christ a voulu pour lui le chemin de l’obéissance et du dépouillement. Il s’en est remis totalement à son Père. C’est en passant par ce chemin qu’il est devenu pour l’univers entier le « Seigneur de gloire ». La plénitude où Dieu nous convie passe par ce même chemin. C’est un appel de Jésus lui-même : «Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive ».

 

La violence s’est déchaînée contre Jésus. Mais lui, il répond par l’amour. Dans sa Passion, il a triomphé du mal et de la mort par la douceur et la compassion. C’est cela la victoire de la Croix. Nous vivons dans un monde qui souffre de la montée de la violence : actes terroristes, persécutions contre les chrétiens, insécurité dans certains quartiers, violences dans les écoles, les collèges, les lycées. Aujourd’hui, nous recevons cet évangile comme un appel à lutter positivement pour la vie, pour l’éducation et pour la paix. Le Christ nous montre que seul l’amour peut détruire la haine.

 

La Passion selon St Luc est un appel fort à la réconciliation. C’est la Bonne Nouvelle d’un amour qui pardonne et qui nous invite à recevoir le pardon que Dieu nous offre en son Fils. Tournons-nous vers la Croix du Christ. Comme lui nous implorons le Pardon du Père pour tous les hommes de notre temps : «Père, pardonne-leur ! » Laissons-nous toucher par cette prière pour devenir à notre tour des témoins de la miséricorde de Dieu.