Paroisse Saint-Denis-lès-Bourg - Péronnas

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

« Benedictus, qui venit in nomine Domini… Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »

 

Porté par ces paroles, l’écho de l’enthousiasme avec lequel les habitants de Jérusalem accueillerent Jésus pour la fête de Pâques parvient jusqu’à nous. Nous les entendons chaque fois qu’au cours de la Messe, nous chantons le « Sanctus ». Après avoir dit: « Pleni sunt coeli et terra gloria tua », nous ajoutons: « Benedictus, qui venit in nomine Domini. Hosanna in Excelsis ». Dans cet hymne, dont la première partie est tirée du prophète Isaïe (cf. Is 6, 3), on exalte Dieu « trois fois saint ». Dans la seconde partie, on poursuit ensuite en exprimant la joie reconnaissante de l’assemblée face à l’accomplissement des promesses messianiques: « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux ». La pensée se tourne naturellement vers le peuple de l’Alliance qui, pendant des siècles et des générations, a vécu dans l’attente du Messie. Certaines personnes pensèrent que Jean Baptiste était celui en qui s’accomplissaient les promesses. Cependant, comme nous le savons, le Précurseur répondit par une claire négation à la question de son éventuelle identité messianique, renvoyant à Jésus ceux qui l’interrogeaient.

 

Saint Jean Paul II