Paroisse Viriat

Ouvrons nos yeux pour voir les misères du monde

Le mot de François

 

Ouvrons nos yeux pour voir les misères du monde, les blessures de tant de frères et sœurs privés de dignité, et sentons-nous appelés à entendre leur cri qui appelle à l’aide. Que nos mains serrent leurs mains et les attirent vers nous afin qu’ils sentent la chaleur de notre présence, de l’amitié et de la fraternité. Que leur cri devienne le nôtre et qu’ensemble, nous puissions briser la barrière d’indifférence qui règne souvent en souveraine pour cacher l’hypocrisie et l’égoïsme. La miséricorde n’est pas contraire à la justice, mais illustre le comportement de Dieu envers le pécheur, lui offrant une nouvelle possibilité de se repentir, de se convertir et de croire.

 

Une prière de St Padre Pio (1887-1968)

 

Reste avec moi, Seigneur ! Car il est nécessaire de t’avoir présent pour ne pas t’oublier.

Reste avec moi Seigneur ! Parce que je suis faible et j’ai besoin de ta Force pour ne pas tomber si souvent.

Reste avec moi, Seigneur ! Car tu es toute ma vie, et sans toi je suis sans ferveur.

Reste avec moi, Seigneur ! Parce que tu es ma lumière, et sans toi je suis dans les ténèbres.

Reste avec moi, Seigneur ! Pour que j’entende ta voix et que je te suive.

Reste avec moi, Seigneur !  Parce que je désire t ’aimer et être toujours en ta compagnie.

Reste avec moi, Seigneur ! Parce que, si pauvre que soit mon âme, elle désire être pour toi un lieu de consolation, un nid d’amour.

Reste avec moi, Jésus ! Parce qu’il se fait tard et que le jour décline. La vie passe, la mort, le jugement, l’éternité approchent. Je crains les ténèbres, les tentations, les sécheresses, les croix, les peines. Oh ! Combien j’ai besoin de toi dans cette nuit de l’exil ! Que la Communion eucharistique soit la lumière qui dissipe les ténèbres, la force qui me soutienne, et l’unique joie de mon cœur.

Reste avec moi, Jésus ! Je ne demande pas des consolations divines, parce que je ne les mérite pas, mais le don de ta présence.

Oh oui, je te le demande. Reste avec moi, Jésus !

C’est toi seul que je cherche, ton Amour, ta Grâce, ton Cœur, ton Esprit, parce que je t’aime, et ne demande pas d’autre récompense que de t’aimer davantage.