Paroisse Montréal-la-Cluse

« Miséricorde », un mot qui n’est plus à la mode ?

Le mot « miséricorde » nous vient du latin : « misericordia ». Il désignait la qualité d’une personne « misericors », c’est-à-dire qui avait le cœur, « cor », sensible au malheur, « miseria » d’autrui. Le premier sens de la miséricorde est donc la sensibilité à la misère, au malheur d’autrui. C’est un vieux mot. Aujourd’hui, nous dirions plutôt la bonté, la charité, la commisération, la compassion ou la pitié. Le Seigneur Dieu est miséricordieux et compatissant. L’Ancien Testament nous précise qu’il est, en hébreu, « rahoûm », c’est-à-dire doté d’un utérus ; André Chouraqui, le célèbre traducteur juif de la Bible, dit que le Seigneur est « matriciel ». C’est donc une qualité essentiellement féminine et maternelle. Le Seigneur Dieu nous aime avec son ventre ; en voyant notre misère, il est pris aux tripes ; c’est d’ailleurs le verbe « être pris aux tripes » qui s’applique au père prodigue voyant revenir son cadet. (Luc 15,20.) Il est intéressant et important de savoir aussi que le mot hébreu « rahoûm » a deux parallèles en arabe : « rahmân », « qui fait acte de miséricorde » (avec l’idée d’un mouvement) et « rahîm », « miséricordieux par nature » (avec l’insistance sur l’état). Nos frères et sœurs musulmans récitent souvent cette formule : « Au nom d’Allah, Celui qui fait miséricorde (Rahmân), le Miséricordieux » (Rahîm).

PAROISSE

Dans un second sens, la miséricorde exprime la pitié par laquelle on pardonne au coupable ; nous parlerons donc de clémence, d’indulgence, de pardon, d’absolution. Le Seigneur est aussi miséricordieux envers nous dans ce sens-là.

Mais nous ne devons pas oublier que l’essentiel pour nous de la miséricorde de Dieu, c’est son sens premier : un amour maternel, tendre et passionné pour nous, accompagné d’une extrême sensibilité à notre misère.

En fait, ce mot de « miséricorde » est très difficile à traduire. Dire que Dieu est miséricordieux, c’est insister sur le fait qu’il a le cœur tendre et qu’il se laisse émouvoir.

 

Extrait d’un article sur le site http://questiondieu.com ; un service des églises réformés de Suisse.