Paroisse Viriat

Les destinataires privilégiés de l’annonce évangélique

MESSAGE DOMINICAL (81) 8 novembre—32ème dimanche ordinaire

 

Comme le prophète Elie, porte-parole de Dieu, qui va à la rencontre de la pauvre  veuve de Sarepta (1ère lecture), nous sommes appelés en ce dimanche, à en faire    autant. Le Pape François, dans sa lettre Va, je t’envoie, explicite cette notion en ces termes :  

 

« Qui sont les destinataires privilégiés de l’annonce évangélique? La réponse est claire et nous la trouvons dans l’Evangile lui-même: les pauvres, les petits et les infirmes, ceux qui sont souvent méprisés et oubliés, ceux qui n’ont pas de quoi payer de retour. L’évangélisation, s’adressant de manière préférentielle à eux, est signe du royaume que Jésus est venu apporter. Il existe un lien inséparable entre notre foi et les pauvres. Ne les laissons jamais seuls! Ceci doit être clair en particulier, pour les    personnes qui embrasent la vie consacrée missionnaire: par le vœu de pauvreté, elles choisissent de suivre le Christ dans sa préférence, en vivant comme eux, dans la    précarité de l’existence quotidienne et dans le renoncement à l’exercice de tout     pouvoir, pour devenir frères et sœurs des derniers, leur apportant le témoignage de la joie de l’Evangile et l’expression de la charité de Dieu. »                                          

 

Pour vivre, poursuit le Pape, « le témoignage chrétien est le signe de l’Amour du Père pour les petits et les pauvres; les consacrés sont appelés à promouvoir dans le service de la mission, la présence des fidèles laïcs. Déjà le concile œcuménique Vatican II affirmait: les laïcs coopèrent à l’œuvre d’évangélisation de l’Eglise et participent, à titre de témoins, et en même temps d’instruments vivants, à sa mission salvifique. Il est nécessaire que les consacrés missionnaires s’ouvrent toujours plus courageusement, à ceux qui sont disposés à collaborer avec eux, même pour un temps limité, pour une expérience sur le terrain. Ce sont des frères et des sœurs qui désirent partager la vocation missionnaire inhérente au baptême. Les maisons et structures des missions sont des lieux naturels pour leur accueil et leur soutien humain, spirituel et apostolique. »

 

N’est-ce pas là, la mission d’évangélisateur pour tout chrétien  qui vit généreusement son baptême, aujourd’hui ?

 

Père Parfait