Dialogue de Société

Accueil des réfugiés : tous appelés à agir

Au cours de l’Angélus du dimanche 6 septembre, alors que l’Europe fait actuellement face à une grave crise migratoire, le Saint-Père a appelé les chrétiens à accomplir« un geste concret » de miséricorde en accueillant des réfugiés. « Face à la tragédie de dizaines de milliers de réfugiés qui fuient la mort, liée à la guerre et à la faim, et sont en chemin vers une espérance de vie, l’Évangile nous appelle à être proche des plus petits et des personnes abandonnées. À leur donner une espérance concrète. Nous ne pouvons pas seulement dire « courage, patience !… »  ».

Le Pape François a donc appelé « chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère et sanctuaire de toute l’Europe à accueillir une famille de réfugiés, à commencer par le diocèse de Rome ». Pour le Pape, ce accueil est s’inscrit pleinement dans le cadre du Jubilé de la Miséricorde, qui commencera dans 3 mois. 

 

La semaine précédente, Mgr Renauld de Dinechin, évêque auxiliaire de Paris et responsable de la pastorale des migrants au sein de la Conférence des évêques de France, rappelait « qu’en juillet 2013, face au drame de Lampedusa, le pape François s’était déplacé « pour réveiller nos consciences pour que ce qui est arrivé ne se répète pas« . « S’il vous plaît, que cela ne se répète pas ! » avait-il martelé, ajoutant, « la mondialisation de l’indifférence nous rend tous « innommés », des responsables sans nom et sans visage« . Aujourd’hui, cela se répète… »

 

Le lundi 7 septembre, le Conseil permanent de la Conférence des Evêques de France a déclaré qu’elle « recevait avec joie et relayait l’appel du Pape François à l’accueil de familles de migrants ».

« Cet appel nous stimule tous et nous invite à continuer, voire à accroître nos actions vis-à-vis des réfugiés. […]

Depuis de nombreuses années, des diocèses, des paroisses, des communautés religieuses, des monastères, des sanctuaires et des associations œuvrent déjà auprès des réfugiés. Cette expérience acquise met en lumière les besoins de compétences spécifiques, de moyens et de temps nécessaires pour la mise en place d’un véritable accueil et d’un accompagnement digne. […]

Par son appel , le Pape François nous invite à changer notre regard et notre discours sur les migrants. Il nous faut cesser de considérer ces personnes comme des agresseurs dont on doit avoir peur. Migrants économiques ou politiques, il n’est pas acceptable de faire un tri qui viserait à en accueillir certains seulement.

Ces personnes ne viennent pas dans un esprit de conquête mais de fuite et de survie.

Tous peuvent participer à l’action commune, nous invitons chacun à s’engager à sa mesure. »

 

Migrants

 

Mgr Pascal Roland, évêque de Belley-Ars, a également appelé les chrétiens du diocèse à se mobiliser. Dans la Lettre à tous les prêtres du diocèse de Belley-Ars, pour la rentrée pastorale 2015 / 2016, il écrit :

Pour ce qui est de l’accueil des réfugiés, après les belles initiatives des paroisses de Cessy (Sauverny) et de Notre-Dame de Bourg pour accueillir trois familles de réfugiés du Proche- Orient, je me réjouis de celles de Bellegarde et de Divonne, en coopération avec leurs communes. Je souhaite vivement que des initiatives analogues soient prises ailleurs, afin de répondre aux besoins qui se multiplient. Vous avez entendu l’appel du pape François, relayé par le Conseil Permanent de la Conférence des Evêques de France. Il y a déjà un certain nombre de choses qui se font, mais nous avons le devoir de faire davantage face à l’ampleur de l’afflux de personnes. Il faut certes se préoccuper tout autant d’éradiquer les situations politiques et économiques qui provoquent ces hémorragies, ainsi que les filières de passeurs qui exploitent la misère des gens. Il faut également être conscients que c’est un engagement lourd et durable qui exige des compétences spécifiques, des moyens humains, immobiliers et financiers, donc un investissement de beaucoup de monde en partenariat : personnes privées, Etat, collectivités locales, associations… Mais n’est-ce pas une occasion de développer la dimension diaconale de nos communautés paroissiales ? L’Œuvre d’Orient est à la disposition des paroisses qui cherchent comment répondre concrètement à cet appel.

+ Pascal Roland
Evêque de Belley-Ars

 

Le lundi 7 septembre, France 2 a diffusé un reportage sur l’accueil de réfugiés par les chrétiens de Bellegarde-sur-Valserine :