Paroisse Saint-Denis-lès-Bourg - Péronnas

L’esprit de la fête

L’Assomption est une fête éminemment chrétienne parce qu’elle oriente nos regards vers la béatitude. Le désir de la vision béatifique excite la vie du disciple du Christ. Le pape Benoît XVI évoquait le lien entre l’eschatologie et l’évangélisation (Jésus de Nazareth, t.II p. 62).

Pie XII écrit dans la constitution apostolique Munificentissimus Deus : « Nous avons confiance que cette proclamation solennelle de son Assomption apportera un profit non négligeable à la société humaine… Il faut espérer que les âmes de tous ceux qui se glorifient du nom de chrétiens, seront poussées au désir de participer à l’unité du Corps mystique de Jésus-Christ…»

A l’audience du 25 juin 1997, saint Jean-Paul II enseignait que Marie est morte parce qu’elle ne pouvait pas échapper à la condition humaine assumée par son Fils jusque-là. Il précisait cependant qu’elle est morte d’amour, lorsque son désir de voir Dieu eut comme dépassé les limites imposées par la condition terrestre. L’Assomption ne nous libère pas tant de la peur de la mort qu’elle nourrit notre désir de voir Dieu »