Direction des pèlerinages diocésains

Pèlerinage sur les Chemins d’Assise du 5 au 11 juillet 2014

 

 

Au petit matin du 5 juillet, le ciel d’Ars est un peu gris. Les voitures s’arrêtent déposant sacs à dos et pèlerins qui sont accueillis par des boissons chaudes et gâteaux offerts par l’Office du tourisme d’Ars.

Une fois, la quarantaine de bagages et leurs propriétaires pointés, un temps de prière préparé par l’équipe organisatrice du pèlerinage, réunit également autour de Monseigneur Pascal Roland les jeunes qui vont aussi parcourir les chemins d’Assise, leurs accompagnateurs et les pèlerins d’un jour.

Enfin, l’envoi est donné après la remise à chacun de la croix en forme de Tau, symbolisant l’esprit franciscain. Sœur la pluie vient bénir le départ, et frère  âne, depuis le champ d’en face se met joyeusement  à braire. Le ton est donné pour avancer sur le chemin de St François.

 

Chemin d'Assise

Des vœux adressés aux pèlerins avant le départ par un ami

Quelle belle marche vous attend !
Que de belles choses, et de cœurs aussi vous attendent !
Nous sommes de tout cœur, avec le Christ, avec vous.

 Que votre joie soit guidée par le Saint-Esprit.
Que votre beau message de Paix traverse tous les cantons,
les cœurs et les esprits !
Croisez les gens, partagez, aimez.
Voilà le bon chemin que vous faites.

 

Un chemin sous le thème de la Paix

Chaque jour, un thème vient alimenter notre prière et notre réflexion. Elles sont  soutenues par un texte d’évangile commenté par Mgr Roland le matin , et par un texte de François ou sur François, l’après-midi, introduit et lu par Sœur Marie-Pierre Ribon supérieure de la communauté franciscaine de Seillon.

 

  • Samedi: Dans la louange, nous nous tournons vers le Seigneur. (D’Ars à St Marcel en Dombes)
  • Dimanche: La Paix, un don de Jésus. (De St Marcel à Meximieux)
  • Lundi : La Paix intérieure.  (De Meximieux à St Sorlin en Bugey)
  • Mardi : La Paix avec la création. (De St Sorlin à Ordonnaz)
  • Mercredi : La Paix avec les hommes. (D’Ordonnaz à Conzieu)
  • Jeudi : Le dialogue pour la Paix. (De Conzieu à Izieu)
  • Vendredi : la Joie, fruit de la Paix. (D’Izieu à Belley)

Chemin d'Assise

Une  journée de pèlerinage :

Après le rassemblement à l’église le matin, nous partons en silence durant une heure, nourris par la prière et le texte d’évangile que nous pouvons relire en chemin. Le groupe des pèlerins s’étire un peu entre les porteurs de drapeau rouge qui mènent et ferment la marche… sécurité oblige! Puis les échanges commencent par deux ou trois, chacun livre un peu de soi à l’un ou à l’autre. Au fil du temps on se connaît plus, on se fait confiance.

A l’heure du repas parfois très attendu, nous sommes reconnaissants pour ceux et celles qui sont allés faire les achats nécessaires à cette troupe affamée.

Il faut penser à repartir, cette fois encore, nourris spirituellement par le texte sur François d’Assise qui va alimenter notre méditation silencieuse durant une heure avant de renouer les discussions petit à petit.

A l’arrivée de « l’étape », nous sommes accueillis par les paroissiens, parfois la municipalité, pour un goûter ou un apéritif reconstituant et convivial puis nous nous retrouvons autour du prêtre du lieu pour la messe avant de partir dans les familles qui nous reçoivent pour le repas du soir et la nuit.

Chemin d'Assise

Quel merveilleux accueil ! Merci à tous !

Oui, nous avons été émerveillés par la générosité de tous ceux qui se sont mis en quatre pour nous recevoir. Il a fallu organiser cela longtemps à l’avance au niveau des paroisses.  Chaque soir c’était comme un miracle ! Chacun était accueilli chaleureusement dans  une famille pour partager l’expérience de ce pèlerinage et un bon moment autour d’un repas, se reposer dans un bon lit après une douche tellement appréciée. Merci aux paroisses, municipalités, aux jeunes de l’aumônerie de Meximieux et à tous ceux qui ont fait de ces instants un vrai temps de fraternité qui nous faisaient oublier les caprices de la météo.

 

Des temps forts avec les jeunes.

Les jeunes de l’aumônerie scolaire ont partagé notre pèlerinage pendant leur première semaine de camp. Parfois ils ont pris d’autres chemins mais nous avons eu l’occasion de vivre des moments forts avec eux. Notamment le premier soir, ils nous ont préparé un repas et nous avons partagé leur veillée avec des jeux, des chants, des danses et un temps de prière. Nous nous sommes retrouvés aussi à Meximieux pour la messe, le repas et la veillée animées par le chanteur Grégory Turpin ainsi qu’à Conzieu et Belley  où ils nous ont préparé un accueil triomphal, un beau spectacle plein d’humour. Bravo les jeunes et quel courage pour affronter le froid, la pluie sous la tente!

Chemin d'Assise

Quelques réflexions de pèlerins à chaud :

Nous avons apprécié l’alternance équilibrée entre silence-partage-prière, les enseignements de notre évêque, de pouvoir marcher ensemble, croyants ou pas croyants : on allait dans la même direction.

Nous avons pu sentir la grâce de la vie fraternelle, une entente bienveillante et le  dynamisme d’un peuple en marche. C’est une belle école de la vie.

Prendre du temps pour réfléchir. Se mettre dans la joie. Pouvoir échanger. « Plus on échange plus on change ! »

Nous apprécions la proximité de l’évêque avec chacun et nous sommes comme un peuple qui marche autour de lui.

La présence de Marie-Pierre et l’explication des textes nous a rendu François d’Assise plus proche.

 

Un soutien financier possible  grâce à tous

A l’issue du pèlerinage, grâce à la participation financière des pèlerins et grâce à l’hébergement gratuit des paroissiens, au prêt gratuit de la camionnette par monsieur MEUNIER , un don de 900 euros à été fait à un gite tenu par les sœurs franciscaines au Puy en Velay Un autre don  de 900 euros a été fait à un centre d‘accueil pour jeunes enfants tenu à Bethléem lui aussi par les sœurs franciscaines.

 

Chemin d'Assise

Témoignage de Pierre et de  Claudette

A l’initiative de Monseigneur Pascal ROLAND, évêque de Belley-Ars et d’une dizaine de personnes dont Maurice Simplex diacre, ce pèlerinage a regroupé une centaine de personnes environ (40 adultes et 60 jeunes de l’aumônerie) … les jeunes, avec un programme un peu différent, ont marché séparément … mais des retrouvailles ont eu  lieu à différentes étapes.

Le fil conducteur du pèlerinage était LA PAIX …  déclinée selon les jours en : “la Paix, un don de JESUS  –  la Paix intérieure – la Paix avec la création – la Paix avec les hommes – le dialogue pour la Paix – la joie, fruit de la Paix“.

Ainsi, après le départ d’Ars, c’est à St marcel en Dombes, puis Meximieux, St Sorlin en Bugey, Ordonnaz, Conzieu , Izieu et Belley (soit 130 km environ) que des familles accueillaient gentiment et chaleureusement les pèlerins et leur offraient le gîte et le couvert….

Personnellement, nous avons eu la proposition de faire ce pèlerinage par un couple d’amis de Balan, Sylvie et Marcel qui savaient notre goût pour la marche. Ils étaient dans l’équipe d’organisation avec Maurice, diacre, et sa femme Monique que nous connaissions également bien. Se sont encore rajoutés 6 amis de Niévroz … Les autres membres du groupe nous étaient inconnus tout comme notre Père Évêque Pascal Roland dont nous avons trouvé la démarche très courageuse et originale.

Ce pèlerinage nous a d’abord permis de savoir que nous étions capables physiquement de réaliser un périple d’une semaine … en groupe on se sent transcendé… ; il nous a apporté aussi beaucoup d’émotions et laissé des souvenirs impérissables… il est difficile de tout exprimer par des mots …

  • L’esprit de fraternité, de partage, d’entraide, vécu au sein du groupe dont certains membres ne se connaissaient pas ou très peu au début du pèlerinage. C’est toujours très enrichissant de rencontrer nos frères et sœurs dans la foi …
  • Un temps fort et porteur parmi d’autres: l’église de Meximieux,  pleine de toutes les générations tant dans l’assistance que dans le chœur … puis le généreux repas partagé dans la salle des fêtes et le concert-témoignage de Grégory Turpin lequel a mis en musique les magnifiques prières de Ste Thérèse de Lisieux ….
  • Le casse-croûte pris dans l’église d’Innimont chauffée avec un petit poêle à bois à cause de la pluie et du froid.
  • Les rencontres, avec parfois des témoignages forts de nos hôtes, dans les différents villages-étapes et leur accueil chaleureux, simple et généreux.
  • Une meilleure connaissance de la vie et de la spiritualité de St François d’Assise. En effet, après le repas de midi, Marie-Pierre, jeune sœur franciscaine, nous lisait un texte de St François que nous pouvions méditer et prier ensuite dans l’heure de marche silencieuse qui suivait.
  • Un temps pris pour nourrir notre foi dans le Christ par la Parole lue, les psaumes chantés et la prière de chaque matin à 8h, avant le départ suivis d’une méditation silencieuse d’une heure pendant la marche qui suivait… et par les messes célébrées à l’arrivée de chaque étape par Monseigneur Roland.

En conclusion, nous pouvons dire que ce pèlerinage a été très bénéfique, aussi bien pour le corps qui retrouve des gestes simples de survie sans le confort habituel, que pour l’âme qui se rapproche davantage de Dieu par la prière, la louange, l’écoute des autres, la découverte et le respect de la beauté de la création … à la suite de St François d’Assise et guidés par notre Père Évêque.

Témoignage de Catherine

Sur les chemins de Saint François d’Assise

Tout a commencé par une proposition qui a piqué ma curiosité. Marcher une semaine de Ars à Belley avec une quarantaine de catholiques et hébergés chez l’habitant, moi qui ne suit pas croyante… Oups, et pourquoi pas ! A une seule condition, que la pratique de la religion de me soit pas imposée.

Une semaine de marche rythmée de rencontres, de découvertes, de soleil et de pluie, de pleurs et de rires, d’ampoules et de pansements, de partage et d’entre-aide, de respect de l’autre.

J’ai assisté à la deuxième messe de la semaine, où je me suis endormie. Mais après quelques explications sur le déroulement de la messe, j’ai trouvé les suivantes presque trop courte…

Avant cette aventure, je croyais que vous, croyants, vous étiez parfaits, à l’image de celui en qui vous croyez. Mais aujourd’hui je sais que vous êtes comme moi, avec votre lot de qualités et de défauts.

Merci aux personnes qui m’ont accueilli. Merci aux organisateurs de cette semaine riche en souvenirs. Merci aux marcheurs pour les moments partagés et le respect de ma différence. Et surtout merci à Valérie, sans qui cela ne serait jamais arrivé…

Témoignage de Pierre

Au retour de mon pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle par la voie de Vézelay,  j’avais formulé le projet de me rendre à pied depuis mon domicile jusqu’à Assise. La proposition de monseigneur Roland était donc pour moi providentielle.
Ce qui m’a le plus marqué au cours de ce périple, ce sont les temps de prière passés ensemble, le matin avant le départ, puis la marche silencieuse pendant une heure et la messe célébrée chaque soir. Ces moments forts, partagés avec notre pasteur, dans une grande simplicité, sont autant de dons de l’Esprit Saint qui ouvrent le cœur à la prière et donnent un sens à la vie.

J’ai également beaucoup apprécié le travail de l’équipe chargée de la préparation du pèlerinage et la qualité de l’accueil que nous avons reçu à chaque étape. Un grand merci à tous nos hospitaliers. En dépit d’un temps parfois maussade, nous avons malgré tout découvert la beauté des paysages et la richesse architecturale de ce chemin. Ce fut pour moi une semaine pleine de joie dont Saint François avait le secret, secret qu’il révèle à ceux qui sont à son écoute….