Pastorale de la Famille

« Familles en Fête » : découvrir les trois clés de la vie de famille

En ce dimanche 5 octobre, « Familles en Fête », fête diocésaine de la famille, nous réunissait autour de Monseigneur Pascal Roland, en réponse à l’appel du Pape pour l’ouverture du Synode consacré à la Famille.

De nombreuses familles sont donc venues se joindre aux paroissiens de Saint-Pierre Chanel, à Bourg, pour la messe présidée,par notre Evêque et animée avec allégresse  par le groupe de Louange « Sentinelles ». Mgr Roland a débuté cette célébration en bénissant la nouvelle croix de l’église Saint-Pierre Chanel.

 Familles en Fête (2)

Au cours de son homélie, Mgr Roland a déclaré, citant l’encyclique Redemptor hominis de saint Jean-Paul II :

« La famille reçoit la mission de garder, de révéler et de communiquer l’amour… L’homme ne peut pas vivre sans amour. Il demeure pour lui-même un être incompréhensible, sa vie est privée de sens, s’il ne reçoit pas la révélation de l’amour, s’il ne rencontre pas l’amour, s’il n’en fait pas l’expérience et s’il ne le fait pas sien, s’il n’y participe pas fortement » 

Pourtant la famille est en même temps en souffrance. Il faut regarder la réalité en face, sans pour autant sombrer dans le pessimisme. Nous ne pouvons pas ignorer les graves blessures qui atteignent la famille. On y retrouve les carences, les faillites, les drames de notre humanité blessée par le péché. Certains semblent même viser la désagrégation de la famille. En tous cas, il est clair qu’un certain nombre de lois et d’orientations mises en œuvre dans nos sociétés occidentales ne vont pas dans le sens de la famille et ne servent donc pas l’avenir de la société.

Familles en Fête (9)

Il a donc invité les chrétiens à prendre en exemple la Sainte Famille, dont l’exemple  donne des repères pour réussir la vie de famille :

Le premier repère, c’est le don désintéressé de soi-même qui caractérise chacune des personnes de cette famille. Personne ne cherche ni ne cultive son propre intérêt, mais chacun s’engage résolument dans le service de Dieu et le service de l’autre.
Nous sommes témoins que ce qui constitue la communion de cette famille, c’est le désir d’accomplir la volonté du Père du Ciel. […] Et puis le centre, c’est la personne de Jésus, qui est accueilli comme don de Dieu. Marie et Joseph se dévouent pour lui, parce qu’il est le Fils de Dieu et parce qu’il est petit, fragile et vulnérable, comme tous les enfants ; lui qui s’identifie déjà à tous les hommes les plus fragiles.

Le deuxième repère, c’est la certitude d’être dans la main du Père. Au cœur des épreuves, les membres de la sainte famille demeurent toujours dans une paix profonde, et dans l’espérance, car ils savent, dans la foi, que Dieu ne les abandonnera pas. Lorsque quelque chose est douloureux à vivre, comme par exemple lorsque Jésus, à 12 ans, demeure à Jérusalem, Marie ne se révolte pas, mais retient tous ces événements et les médite dans son cœur  (Luc 2, 51).
Dans la sainte famille, il n’y a pas de haine contre ceux qui commettent le mal ; pas de parole de mépris à l’égard des persécuteurs ; pas de désir de vengeance, mais la communion à la miséricorde du Père, qui a envoyé son Fils non pas pour juger le monde, mais pour le sauver.

La famille est la cellule de base de l’Eglise et de la société. « L’avenir de l’humanité passe par la famille. Il est donc indispensable et urgent  que tout homme de bonne volonté s’emploie de toutes ses forces  à sauvegarder et à promouvoir les valeurs et les exigences de la famille » (Jean-Paul II, Familiaris Consortio, 1981).
Il s’agit donc de témoigner et d’œuvrer, chacun selon sa grâce, à promouvoir la famille, d’abord par l’exemple, ensuite par l’engagement associatif et  politique, à tous les niveaux, selon ce que Dieu demande à chacun.  « A la suite du Christ venu dans le monde pour servir, l’Eglise considère que servir la famille est l’une de ses tâches essentielles. En ce sens, l’homme et la famille également constituent  ‘la route de l’Eglise’ » (Jean-Paul II, Lettre aux familles, 1994, n° 2).

Familles en Fête (27)

Cette messe a été suivie d’une présentation d’associations familiales (Joz’Dir, AFC…) , puis d’un apéritif. Les participants ont ensuite été invités à de rencontrer autour de repas tirés des sacs,  dans une ambiance festive à peine dérangée par la pluie !

Les jeux en famille se sont ensuite organisés dans les différentes salles de la paroisse, avec des parents heureux, et s’en étonnant eux-mêmes, de jouer avec leurs enfants !!! Des pièces de puzzles distribuées aux joueurs venaient progressivement former, sur le panneau prévu à cet effet, les 3 clefs fondamentales de la réussite de la vie en famille : « merci », « pardon », « s’il te plait ! ».

Familles en Fête (25)

Retrouvez les photos de cette journée :