Equipes du Rosaire

Conseil diocésain Des Equipes du Rosaire à Cerdon

Etaient présents pour ce Conseil diocésain Des Equipes du Rosaire, le jeudi 25 septembre 2014 chez les Sœurs dominicaines de l’Eucharistie :

  • les responsables de secteur et leurs adjoints. Le secteur d’Hauteville n’a pu être représenté.
  • les membres du Bureau diocésain : la responsable diocésaine : Chantale Courtin, la responsable diocésaine adjointe : Maryse Pollet, l’aumônier diocésain : le Père Pierre Le Bourgeois, le trésorier diocésain : Michel Foret, la secrétaire diocésaine : Marie-Claude Chanel
  • Quelques responsables d’équipe isolées dans le diocèse
  • Dominique Foulon, responsable de l’Equipe du Rosaire-enfants
  • Mireille Perdrix, responsable de l’intendance (café-gâteaux, bouilloire etc….) 

Après un temps d’accueil (Voir Mot d’accueil), le Conseil diocésain a commencé par un moment de prière : méditation du 5e Mystère douloureux : la Crucifixion.

Copie de 25.09.2014 Conseil diocésain

Le Père Pierre Le Bourgeois nous a fait un enseignement sur la prière à la Vierge du Père Eyquem, fondateur des Equipes du Rosaire, prière qui est dite au début de chaque rencontre mensuelle à la maison. Dans  tout  Mouvement, il y a une prière, prière qui contient tout le charisme du Mouvement, c’est vrai aussi pour les congrégations. La prière n’est pas à côté de la vie : notre vie est prière.

Relisons la prière du père Eyquem :

 Vers toi je lève les yeux, Sainte Mère de Dieu ;
car je voudrais faire de ma maison, une maison où Jésus vienne,
selon sa promesse, quand plusieurs se réunissent en son nom.
Tu as accueilli le message de l’ange comme un message venant de Dieu,
et tu as reçu, en raison de ta foi, l’incomparable grâce d’accueillir en toi Dieu lui-même.
Tu as ouvert aux bergers puis aux mages la porte de ta maison
sans que nul ne se sente gêné par sa pauvreté ou sa richesse.

Sois Celle qui chez moi reçoit. Afin que ceux qui ont besoin d’être réconfortés le soient ;
ceux qui ont le désir de rendre grâce puissent le faire ; ceux qui cherchent la paix la trouvent.
Et que chacun reparte vers sa propre maison
avec la joie d’avoir rencontré Jésus lui-même, Lui, le chemin, la vérité, la vie.

On remarque que la prière ne se termine pas par Amen. C’est une prière qui est ouverte : elle introduit la rencontre mensuelle.

Vers toi je lève les yeux, sainte Mère de Dieu : Saint Matthieu dit que les yeux sont la « lampe du cœur » .Nous levons les yeux comme un petit enfant lève les yeux vers sa mère. Toute ma personne se tourne vers Marie parce qu’elle est Mère de Dieu.

Car je voudrais faire de ma maison, une maison où Jésus vienne selon sa promesse quand plusieurs se réunissent en son nom : Marie nous conduit à Jésus, la finalité de la prière c’est l’union avec Jésus, présent dans notre maison. Notre Chaise du Prochain, c’est la chaise de Jésus un jour manifesté par un nouveau membre.

Tu as accueilli le message de l’ange comme un message venant de Dieu, et tu as reçu, en raison de ta foi, l’incomparable grâce d’accueillir en toi Dieu lui-même. Tu as ouvert aux bergers puis aux mages la porte de ta maison sans que nul ne se sente gêné par sa pauvreté ou sa richesse. Pour que je puisse accueillir un nouveau membre dans l’équipe, il faut que j’apprenne  à contempler Marie au moment de l’Annonciation. Jésus est le Verbe, j’accueille sa Parole.

 La maison qui accueille devient le sein de la Vierge Marie. L’Eglise est dans le sein de la Vierge Marie. On accueille dans la foi, dans l’obéissance de la foi (Epitre de St Paul aux Romains).  Marie dit « oui » au Seigneur dans un acte de foi : Je suis la Servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta Parole » On reçoit ce qu’il faut pour œuvrer en Eglise. L’acte de foi me donne la force et le pouvoir de donner Jésus au monde.

C’est toujours difficile d’ouvrir sa maison. Ouvrir son cœur c’est facile, ouvrir sa porte c’est plus difficile.

On n’accueille pas une personne en Eglise pour ce qu’elle a, mais pour ce qu’elle est.

Sois Celle qui chez moi reçoit, afin que ceux qui ont besoin d’être réconfortés le soient ; ceux qui ont le désir de rendre grâce puissent le faire ; ceux qui cherchent la paix la trouvent. Et que chacun reparte vers sa propre maison avec la joie d’avoir rencontré Jésus lui-même, Lui, le chemin, la vérité, la vie. C’est l’envoi en mission. Tout notre être tend vers la rencontre avec Jésus. La présence de Jésus est fondamentale. Si j’ai vécu comme Marie, je pourrai donner à l’autre la possibilité de rencontrer Jésus. La charité fraternelle ouvre la porte à l’annonce. Il faut oser dire Jésus explicitement.

 

Après un temps de pause, nous avons vécu une eucharistie exceptionnellement dans l’oratoire des sœurs. Habituellement,  nous allons à l’église pour ouvrir notre rencontre aux paroissiens de Cerdon mais ce jour-là il y avait des obsèques. Sœur Rose a animé les chants en s’accompagnant à la cithare, beau moment vécu ensemble.

 

 Après un pique-nique partagé dans l’amitié et la convivialité, à 14h, Maryse Pollet et Michel Foret nous ont redit en quoi consistait la responsabilité d’une Equipe du Rosaire (Voir La responsabilité d’une Equipe du Rosaire). Un tour de table ensuite a permis d’échanger  en essayant de répondre à ces 4 questions :

  • Comment avez-vous vécu le rassemblement régional à Ars le 17 mai ?
  • Avez-vous eu des problèmes, des questionnements lors de vos prières mensuelles ?
  • Y a-t-il des difficultés avec le nouveau Calendrier d’équipe ?
  • Avez-vous pu inviter de nouvelles personnes dans votre équipe ?

Pour la majorité le rassemblement régional à Ars a été bien vécu, et a permis de bien prendre conscience de l’importance du Mouvement. La célébration sur la prière mensuelle a touché beaucoup. Le seul bémol a été qu’on n’était pas ensemble pour le repas : pas de salle suffisamment grande pour nous accueillir tous, il faisait froid dans l’abri du Pèlerin. Chacun a pique-niqué au soleil là où il pouvait puis a utilisé son temps libre pour visiter les lieux saints.

Des difficultés pour plusieurs équipes à bien contrôler les échanges qui deviennent bavardages : là, le responsable d’équipe doit veiller. Le fait qu’il ait un adjoint peut aider car le contrôle se fait plus facilement à deux.

Difficulté aussi pour une équipe dont les membres ne sont pas fidèles, ils ne mettent pas la priorité à la rencontre dans leur différents rendez-vous.

 Ensuite, Dominique Foulon, responsable d’une Equipe du Rosaire-enfants nous a partagé ce qu’elle vivait avec les enfants : difficulté au début de l’année car seulement 4 enfants inscrits. Joie aujourd’hui, 10 enfants dans l’équipe. Dominique reçoit les enfants chez elle 5 fois dans l’année en utilisant les pages « Kids du Rosaire » du feuillet mensuel des Equipes du Rosaire.  Difficulté de trouver le créneau pour les dates de rencontres ; difficulté à Bourg-en-Bresse où l’on ne connait pas bien le Mouvement des Equipes du Rosaire donc un peu de méfiance.

 Puis, Michel Foret trésorier diocésain nous a communiqué l’état de notre situation financière.

 Une lettre adressée à tous les responsables d’équipe est distribuée (Voir Lettre aux responsables d’équipe) : on redit les choses concernant d’une part l’abonnement aux feuillets mensuels et la participation financière, et d’autre part les temps forts du Mouvement dans notre diocèse.

 Après un mot d’envoi (Voir Mot d’envoi), la journée se termine par un temps de prière.