Hospitalité Diocésaine de Lourdes

A Lourdes, la Joie de la Conversion

Les pèlerins du diocèse, jeunes ou adultes, malades ou en bonne santé, commençaient le mardi 5 août leur pèlerinage à Lourdes sur le thème de la joie de la conversion.

Mgr Roland Belley

Message de Mgr Roland

Aujourd’hui nous pouvons faire le constat du renouveau des pèlerinages. Cela n’est pas un hasard, car cette démarche est symbolique de notre recherche spirituelle pour trouver le sens de notre destinée humaine.

Partir en pèlerinage implique d’abandonner ses repères et son confort pour se concentrer sur ce qui est essentiel. On relativise alors beaucoup de choses matérielles qui envahissent la vie et rendent esclaves.

En pèlerinage on dispose de temps pour réfléchir, méditer et prier : on se resitue dans une juste relation à Dieu, en suivant plus étroitement Jésus Christ et en se mettant à l’école des saints.

Le pèlerinage est une démarche qui rassemble et fait grandir la communion fraternelle, en même temps qu’elle contribue à l’unification de la personne. On apprend en effet à vivre dans une humble dépendance les uns des autres et à se faire confiance mutuellement.

Le lieu de pèlerinage est un lieu de passage. On n’y reste pas. Le but est de revenir chez soi. Mais on revient autre et on habite différemment son quotidien, parce qu’on a appris à vivre en enfants de Dieu.

Cette démarche nous rappelle que nous sommes des gens de passage et des voyageurs. Notre patrie n’est pas ici bas, nous sommes citoyens du ciel : «Tendez vers les réalités d’en haut ! », nous dit St Paul.

Bon pèlerinage à tous !

Mgr Pascal Roland

Lourdes

Tout pèlerinage est chemin de joie et de conversion.

Marie nous invite à nous tourner résolument vers son Fils Jésus. Et lui-même nous propose « de changer nos cœurs, de croire à la Bonne Nouvelle, de changer de vie, d’être sûr de l’amour de Dieu » au quotidien. Se convertir, c’est dire non à quelque chose et oui à
autre chose.

Se convertir pour accueillir le Royaume des cieux, c’est dire non aux ténèbres et oui à la lumière, c’est rejeter le mal et rechercher le bien.

La conversion implique, au départ, un acte ferme d’option pour Dieu et pour les choses de Dieu. Elle doit par la suite se concrétiser tout au long de la vie. On n’a jamais fini de se convertir, parce qu’on n’a jamais fini d’implanter en soi les mœurs de Dieu prêchées par le Christ.

Puissions-nous accueillir cette invitation et la vivre personnellement et en Église diocésaine, à Lourdes, avec notre évêque.

Chaque jour, vivez le pèlerinage de Lourdes en communion avec les pèlerins du diocèse : méditation, pistes de réflexion, lecture de la Parole de Dieu.