Paroisse Marboz

Une tradition octogénaire en ce début de Carême 2014.

La messe du premier dimanche de Carême est célébrée, pour notre groupement, à Saint-Etienne du Bois sous le signe du folklore.

Le « Mot d’accueil » est lu par une personne des « Ebaudis Bresssans.
Le carême est le moment propice de rencontre profonde avec Dieu et avec le prochain, moment de partage et de demande de pardon qui s’inaugure par l’imposition de la Cendre.

Le groupe folklorique, les Ebaudis Bressans, fête aujourd’hui son 80ème anniversaire avec les groupes amis venus de diverses régions de France et d’Allemagne, la Pastourelle du Val d’Arly, les Vignerons de Viré, Rory et nos amis allemands de Linsengericht.
Le groupe folklorique a voulu commencer dette journée en s’associant à cette messe d’entrée en carême avec les paroissiens de Saint-Etienne du Bouis, Bény, Courmangoux, Marboz, Pirajoux et Verjon réunis dans cette église, mais aussi avec toutes les communautés chrétiennes qui prient.
Dans notre groupement paroissial de Saint-Etienne du Bois ? Marboz, ce Carême est sous le signe de l’unité. Nous constituons six clochers qui sont comme six chemins différents qui convergent vers un point commun, vers notre seul Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ, qui nous appelle à ressusciter avec Lui.
Nous nous retrouvons tous en Lui malgré nos origines diverses comme pour ces groupes folkloriques venus de partout mais rassemblés aujourd’hui pour partager un idéal commun.
Avec eux, en Jésus-Christ, partageons ce moment de grâce et prions pour que ce partage, qu’il soit partage de biens matériel partage d’amitié, de fraternité entre tous les peuples ou partage de prières pour la paix entre tous les hommes et dans toutes les familles comme le demande notre Pape François dans sa « lettre ouverte aux familles », nous unisse au Christ Jésus qui a donné sa vie pour tous.
C’est seulement en agissant ensemble, en s’appuyant les uns sur les autres, que nous pourrons faire de ce monde un monde plus juste.
Tous ensemble, faisons un bonne route vers Pâques pour passer de la Mort à la plénitude de la vie. Nous nous levons pour la procession d’entrée.

A l’issue de la messe, la fête folklorique continue, dès la sortie sur le parvis de l’église, puis devant la MARPA.