Pastorale de la Famille

Grande Marche pour la Vie

Des chrétiens de notre diocèse s’engagent pour défendre la Vie dans notre société. Certains ont participé à la marche pour la Vie organisée à Paris ce mois de janvier. Voici leur retour de cette action.

Défendre la Vie !!

Avec 220 000 avortements par an, soit 8 millions d’enfants supprimés depuis 40 ans ? la France s’enfonce malheureusement de plus en plus dans la culture de mort, alors que d’autres pays tendent à revenir sur les lois permettant l’IVG.

MARCHE POUR LA VIE 19 JANVIER 2014 ? PARIS

Devant ce triste constat, véritable génocide, depuis dix ans, une grande marche nationale pour le respect de la vie est organisée à Paris, le troisième dimanche de Janvier. Dimanche 19 janvier nous avons rempli un car au départ de Bourg-en-Bresse et nous nous sommes donc rendus, une fois de plus, à Paris, pour cette grande marche, qui revêt un caractère de plus en plus urgent, d’année en année.

En effet, le lendemain, commençait à l’assemblée nationale, le débat visant à « actualiser » la loi Veil : la loi de 1975 dépénalisait les avortements en cas de détresse de la femme. Le nouveau projet de loi inscrit à cette session parlementaire concernait l’égalité femme/homme, incluant ? entre autres ? la suppression de notion de détresse (l’avortement devenant un droit de la femme), l’extension du délit d’entrave à l’IVG (les associations qui écoutent, informent et aident les femmes qui se posent la question de garder leur enfant n’auront bientôt plus le droit d’exister, alors qu’elles fonctionnent sans aucune subvention publique) et la réduction du congé parental pour les femmes si elles ne peuvent ou ne veulent le partager avec leur conjoint (dans les 3 ans de congé parental, le père devra obligatoirement assurer 6 mois de garde de son enfant, ou la mère devra renoncer à ces 6 mois, donc n’aura plus que deux ans et demi de congé !).

Cette marche était soutenue par notre pape François (qui avait participé à la marche pour la vie de Rome en mai 2013) et plusieurs évêques ? Mgr Barbarin était lui-même présent.

Nous avons donc marché :
– pour dire NON à la libéralisation de l’avortement qui sera toujours un drame et jamais un droit ! Les femmes ont besoin de soutien devant une grossesse imprévue : 35 % des femmes françaises en âge de procréer ont déjà avorté une ou plusieurs fois ? personne ne prend en compte le syndrome post-abortif, mal moral et psychologique qui mine la femme ayant avorté, pendant de nombreuses années,… est-ce là la libération de la femme ???
– pour encourager les Espagnols qui portent un projet avant-gardiste limitant les avortements de convenance, et qui subissent des pressions énormes de la part des autres pays de l’union européenne pour abandonner leur projet,
– pour inscrire la défense de la vie humaine, contre l’avortement et l’euthanasie (également bientôt à l’ordre du jour à l’assemblée nationale) comme priorité des prochaines élections européennes et comme enjeu politique pour choisir tout responsable politique.

Même si nous étions deux fois plus nombreux que pour la précédente marche ? selon les chiffres de la police ? cela n’a pas empêché nos députés de voter la loi mardi 28 janvier : 359 voix pour, 24 contre, et 174 abstentions !

Malgré notre consternation devant ce nouveau coup dur porté à la Vie, nous aimons la vie et nous continuerons à la défendre ! Nous ne lâcherons rien, nous ne nous découragerons pas, nous ne pouvons pas nous taire : «… s’ils se taisent, les pierres crieront ! (St-Luc 19,40) »

Pour le collectif « En marche pour la Vie », Marie Gillet

Plus d’infos sur le site « en marche pour la vie »
Site d’aide aux femmes enceintes : IVG.net->
Détail du vote des députés sur le site de l’Assemblée Nationale.

DSC09692redim