Direction des pèlerinages diocésains

Pèlerinage au Vietnam

Depuis le lundi 6 janvier, et jusqu’au dimanche 19, des pèlerins du diocèse sont partis en pèlerinage au Vietnam, à la découverte de communautés chrétiennes sur la route de l’Indochine… Découvrez le récit de leur voyage.

Nous sommes un groupe de 14 pèlerins du diocèse partis au Vietnam accompagnes par le père Jean Guillet.

Kirche_St-_Josef_Hanoi_Vietnam

Mardi 7

Le premier jour nous avons découvert la vie trépidante d’Hanoï avec un nombre considérable de mobylette et l’aventure de la traversée des rues.

Nous avons visité plusieurs lieux dont une pagode qui nous a introduit au bouddhisme, 1ère religion du Vietnam.

Le temps fort de la journée a été la rencontre avec l’archevêque d’Hanoï, Mgr Pierre Nguyên Van Nhon. Archevêque de la capitale du Vietnam depuis 2010, après avoir été évêque de Da Lat, il nous a fait prendre conscience de la réalité de l’Église chrétienne sous un régime communiste.

Cette journée s est conclue par la messe à la cathédrale d’Hanoï où nous avons eu la joie d’assister à un mariage.

Archeveque_2

Mercredi 8 et jeudi 9

Nous nous sommes rendus sur le site de Dien-Bien-Phu. Nous y avons perçu la souffrance aussi bien des soldats Vietnamiens que Français durant la bataille de mars à mai 1954.

Cuvette de 20 km de long sur 12 de large où les troupes françaises s’étaient positionnées sur 7 collines pendant la Guerre d’Indochine. Lieu stratégique où la France avait engagé ses forces contre le Vietminh, dans la perspective d’éliminer définitivement les troupes communistes.

Dien_Bien_Phu_2_

Nous avons visité deux sites essentiels : le QG du général Giap, commandant en chef des forces Vietminh et le PC des forces françaises, commandées par le général de Castries.

Cette visite chargée d’émotions nous a conduit tout naturellement au mémorial des soldats tombés, érigé par un légionnaire allemand.

Le 6 juin 1991 un détachement de la 11ème division des parachutistes s est recueilli en mémoire de tous les combattants de l’Union française morts ou disparus pendant et après la bataille de Dien-Bien-Phu.

Nous avons prie pour tous ces combattants, Français et Vietnamiens confondus, afin que les peuples puissent travailler à la paix.

Ces deux jours nous ont également permis de de poursuivre la découverte des Vietnamiens et des coutumes locales.

Dien_Bien_Phu_3_

Samedi 11

Visite à Phat Diem la plus grande cathédrale de la région. Nous sommes accueillis chaleureusement par le Père Khue qui nous fait visiter la cathédrale et prend le temps de recevoir notre groupe pendant une bonne partie de la matinée.

Cette région est particulièrement marquée par la foi chrétienne. L’origine de ce dynamisme provient des 117 martyrs du 19ème siècle qui ont verse leur sang sans renier leur foi. Tous ont été canonisés par le pape Jean Paul II. Parmi eux, on compte 6 Français.

La paroisse est composée de 5000 fidèles. Chaque dimanche, 5 messes sont célébrées. Les enfants sont catéchisés a partir de 6 ans, jusqu’à 16 ans, et sont accueillis par 500 catéchistes.

Le dimanche 13 janvier 100 adultes seront baptisés.

Le style architectural de la cathédrale nous étonne : elle ressemble étrangement à une pagode, et repose sur des colonnes de bois de dimension impressionnante.

2-50

L’après-midi, nous avons remonté la rivière Ngo Dong à Tam Coq sur des pirogues métalliques menees par des femmes. Certains pèlerins ont fait leur apprentissage de rameurs.

Les montagnes karstiques prennent de plus en plus de relief à mesure que nous avançons pour finalement traverser la première grotte qui oblige les rameurs et passagers a s’accroupir.

3-38

Dimanche 12 et lundi 13

Après une visite intéressante d une fabrique de perles de culture nous avons embarqué pour 24h sur une jonque réservée a notre groupe. Croisière paradisiaque dans la baie d’Ha Long, où nous découvrons une partie des 3000 îlots.

En soirée, nous profitons de ce lieu pour célébrer la messe puis fêter l’anniversaire du Père Jean Guillet.

Le lendemain à 6h30 du matin, une séance de tai-chi puis de do-in nous met en condition pur visiter les grottes de la baie.

9-12

En fin d’après-midi, nous prenons l’avion pour rejoindre notre prochaine étape : Hué, l’ancienne capitale du Vietnam.

Mardi 14

Visite de la cité impériale de Hué.

Sous une pluie battante nous visitons la citadelle de Hué qui fut inspirée des fortifications de Vauban.

D’une superficie de 500 hectares, elle renferme la cité impériale fondée en 1802 et la Cité pourpre interdite. Celle-ci cache dans sa masse imposante une féerie orientale de pavillons, de temples, de bassins, de jardins et de portes.

2014-01-14_-_photo_2

Visite du mausolée de Tu Duc (1848-1883)

Bien qu’il eut 103 concubines, Tu Duc mourut sans enfant. Il eut la prévoyance de faire construire son village mortuaire 17 ans avant sa mort.

L’après midi, nous sommes accueillis au sanctuaire de La Vang par le recteur qui montre au père Jean où se trouvent les objets du culte. Nous nous organisons pour célébrer une messe à 14 dans un immense édifice où viennent en nombre les pelerins les jours de fête.

Site émouvant où Marie est apparue pour réconforter des pauvres montagnards chrétiens exilés par les persécutions. Un immense mur en bronze personnifie les 117 martyrs du Vietnam.

2014-01-15_-_photo_1

Mercredi 15

Ce matin Françoise, pèlerine de notre groupe, a donné rendez vous à Maria, une vietnamienne habitante de Hue. Maria est laïque consacrée et infirmière. Dans la paroisse, elle s’occupe des personnes en grande difficulté. En quelques mots elle nous raconte sa vie les difficultés du peuple vietnamien et l’oppression qu elle a connu en tant que catholique.

Puis nous visitons la cathédrale. La encore nous sommes surpris par le dynamisme : une centaine d’enfants de ch?ur , 1200 enfants au catéchisme, 4 messes le dimanche, 2 en semaine à 5h00 du matin et à 18h30 en soirée.

La pratique religieuse fervente nous fait toucher du doigt la relative pauvreté de nos communautés. Ces rencontres de chrétiens depuis le début de ce pèlerinage nous touchent particulièrement car tous nous montrent leur difficulté et leur volonté de témoigner de leur foi dans une église encadrée.

Après cette rencontre nous partons pour Da Nang, ville moderne où nous avons soutenu de notre mieux l’économie locale !!!

Jeudi 16

La petite ville de Hoi An nous accueille pour la matinée. Ancien comptoir du Sud Est asiatique et plus grand port international du XVème au XVIIIème siècle, Hoi An connut une intense activité commerciale à laquelle participèrent les Européens (Hollandais, Anglais, Français et Portugais). On y écoulait de la soie, du thé, des épices, de la porcelaine et de la laque.

Aujourd’hui, cette petite ville charmante présente un centre à l’architecture unique ; les quartiers japonais, chinois et occidentaux évoquent les splendeurs du passé.

La soie reste un des fleurons de la ville ; ainsi est-il possible de se faire faire un vêtement sur mesure en quelques heures. Certains pèlerins n’ont pu résister et nous voici dans les mesures et essayage…

Après cette parenthèse estivale, nous prenons l’avion pour Saïgon, notre dernière destination.

2014-01-18_-_Delta_du_Mekong

Vendredi 17

Le delta du Mékong

Le Mékong serpente sur 4800 km depuis les hauts plateaux du Tibet jusqu’au sud du Vietnam en formant tout un réseau de voies d’eau avant de se jeter dans la mer de l’Est ( ex mer de Chine). Ses rues et ses iles fourmillent de vergers où on y fabrique des douceurs à la noix de coco et du sucre de canne. Une remontée des canaux en jonque et ensuite en sampans nous a émerveillés. Les habitations sur pilotis soumises à la marée quotidienne nous ont paru très précaires. Les canaux néanmoins fourmillent de vie.

Samedi 18

Visite de Saïgon

La promenade en centre ville durant la matinée nous permet de découvrir les principaux lieux incontournables : depuis la poste centrale construite par Gustave Eiffel jusqu’à la cathédrale en passant par l’opéra, le palais de la réunification, le quartier chinois « Cho Lon », le marché couvert grouillant et multicolore et les grands hôtels de la Belle époque.

2014-01-18_-_Poste

Ville moderne, nos regards sont rattrapés par les vestiges de la présence française encore très marquée. Depuis la terrasse de l’hôtel Majestic , nous contemplons les prémices du nouveau port et de la future ville : Saïgon ne sera plus la même dans 10 ans….

2014-01-18_-_Saigon

L’après-midi, nous sommes accueillies par la communauté des soeurs amantes de la Croix : environ 300 religieuses vivent là dont 60 novices. L’accueil est chaleureux et le temps de partage fraternel ; nous rendons visite aux soeurs alités puis participons à la messe célébrée par le père Jean.

En fin de journée nous nous rendons dans un orphelinat tenu par 4 bonzesses accueillant 126 enfants : moment chargé d’émotion … les enfants livrés à eux même dans la saleté, le bruit et les conditions d’hygiène plus que limites… L’état Vietnamien n’a pour l’instant pas créé de structures d’accueil pour les enfants orphelins et handicapés…

2014-01-18_-_Enfants

Après la visite de la maison de Minh notre guide, nous passons notre dernière soirée au restaurant de l’hôtel Indochine accompagnés d’un orchestre qui nous invite à quelques pas de danse.

Le mot de la fin

Ce pèlerinage riche en rencontres et visites nous a fait découvrir un pays magnifique, des habitants accueillants et attachants. Marqué par son dynamisme et sa jeunesse, c’est un pays en plein essor. La visite de communautés chrétiennes, les discussions avec nos guides Jean Baptiste et Minh, tous deux chrétiens, nous ont permis de mieux connaître l’Eglise du Viet Nam, dominée par le pouvoir communiste.

Retrouvez toutes les photos du pèlerinage !

Femme-2