Paroisse Hauteville

L’église de Longecombe

 

Longecombe église Hauteville

 

P1140565_L’église est dédiée à saint Pierre. (c’est la première statue de bois sur votre gauche dans la nef. Il n’a plus ses clés mais vous les retrouverez dans la clé de voute du choeur…)

clikez pour une visite virtuelle de l’église et Tournez :

Longecombe apparaît dans les archives de l’abbaye de Saint-Sulpice sous le nom de « Longa comba ». La paroisse, très ancienne, existait en 11Les droits de dîme appartiennent alors à l’abbaye, et l’abbé nomme les curés.

L’église était située à l’ouest du village actuel, au fond d’une combe appelée le Cleyseuil, aujourd’hui connue sous le nom de la Maladière.

Un peu d’histoire

On situe la construction de l’édifice actuel entre 1665, date où le châtelain somme le curé de célébrer une messe de Requiem à la chapelle Saint Georges et 1707. Lors d’une visite pastorale, Mgr de Madot demande le transfert des fondations de la chapelle en question, à la nouvelle église.

P1140554_Nous entrons dans le saint lieux en franchissant le porche. Un p’tit coup d’oeil au deux piliers cintrés.

Sans doute l’ église actuelle était-elle achevée ou en voie d’achèvement en 1704, date qui figure sur le bénitier.

Justement ce bénitier octogonalest splendide avec son inscription latine à déchiffrer: « D. Mirigaudet Fieri jussit A. 1704 » ce que nous pouvons traduire comme « Mr Mirigaudet en ordonna l’execution année 1704 »
P1140547_
En vis à vis admirez le baptistère en pierre, lui aussi octogonal, avec sur le bord une fontaine en saillie, le tout coiffé d’un chapeau en bois surmonté d’une croix dorée.
P1140549_

En 1750, une épidémie ravageait les troupeaux. Les fidèles fondèrent une confrérie à Saint Antoine pour lui demander sa protection et lui édifièrent une chapelle sur la gauche en ouvrant le mur de l’église. L’espace entre l’église et le presbytère fut alors couvert de voûtes et divisé en trois parties : une sacristie le long du ch?ur, la chapelle Saint Antoine face à celle de la Vierge, et des dépendances pour la cure avec un four à pain.

P1140563_P1140561_On retrouve tout naturellement une statue de St Antoine , reconnaissable facilement à son cochon (quoique ici le cochon a une drôle de tête…) Le A sulpté dans le marbre blanc de l’autel de la chapelle nous confirme la dévotion à ce saint antique , moine ermite dans le désert égyptien au IIIè siècle.

quelques autres beautés à découvrir pour qui sait regarder:
P1140570
– la chaire aux draperies en fonte avec les 4 évangélistes ( datée de 1859)
P1140557_
– la statue de la Vierge en fonte et elle aussi de 1859 ( dans le chapelle opposée à celle de St antoine) avec un autel de marbre blanc daté de 1863
– au dessus de vos têtes la poutre de gloire en fer forgé supporte un beau crucifix en bois peint (XVè ou XVIè siècle)
– En observant le choeur, on devine facilement qu’il n’est pas du même style; il est gothique sur croisée d’ogive et donc bien antérieur à la nef.
-La clé de voute porte un écusson où se croisent deux clés , allusion à St pierre, patron de la paroisse. ( vous voyez on a fini par les retrouver ces clés)
– Au fond du choeur, parmi les 3 fenêtres, celle du milieu est gothique avec un meneau.

Au XIXè siècle , il fallut réparrer les dégats de la revolution française. Comme partout dans le département les clochers avaient été impitoyablement mis à terre.
En 1982 de nouveaux travaux de restauration ont amené l’église à son état actuelle.
Notons pour mémoire que la commune de Longecombe ,avec ses 6 hameaux, fut rattachée à Hauteville en 1964.panneau-longecombe

clochescloches

La messe dominicale est célébrée une fois l’an début septembre.

c’est l’occasion de faire sonner les deux cloches à la force des bras; une technique acquise il y a bien longtemps pour notre Marguillier local…

P1140544
cette année en 2011 , Lorette ,8 ans, est venue à la messe parce que justement elle a entendue les cloches de son village sonnées. dommage qu’il n’y ai pas eu plus de monde à réagir comme elle…

découvrez aussi la statue de la Vierge de longecombe