Paroisse Marboz

Dimanche en fête : encore…

Cette fois, c’est l’église de Courmangoux qui est lieu de fête.

De nombreux membres de l’ASSA se sont rassemblés à l’église de Courmangoux pour célébrer l’eucharistie à l’occasion du soixantième anniversaire de leur association.
01-45
Régine, interprète, dit le mot d’accueil. Celui-ci est traduit par en langage des signes par Bernadette Geret.
Nous sommes rassemblés en ce dimanche pour fêter la Sainte Trinité.
Nous voulons redire que nous croyons en Dieu, Père, Fils et Saint Esprit, c’est cela le fondement de notre foi que nous aimons à répéter dans le Credo.
Aucune personne n’existe seule. Chacune est en relation avec les autres. Paroissiens de Courmangoux ou des environs, membres de l’Association Socio-culturelle des Sourds de l’Ain qui fête aujourd’hui son 60è anniversaire, ou membres de la famille qui entourent Monsieur Robert Duret pour fêter ses 80 ans, chacun de nous a répondu ce matin à l’appel du Seigneur pour venir célébrer Dieu Trinité, et lui demander de faire vivre en nous ce feu d’Amour reçu à la Pentecôte, en changeant notre manière de vivre ensemble et d’aimer.
Le hasard du calendrier fait que nous célébrons, en ce dimanche, la Fête de la Sainte Trinité et la fête des mères. Nous devons beaucoup à notre Dieu qui nous a accueillis dans la famille des chrétiens à notre baptême, tout comme nous devons beaucoup à nos mamans. Au cours de cette Eucharistie, nous penserons à toutes celles qui sont fêtées aujourd’hui et surtout à celles qui vivront cette journée dans la solitude.
Nous entrons maintenant dans la célébration en chantant : « Louange et Gloire à Ton Nom ».

02-44
Le chant d’entrée est, lui aussi, traduit pour les membres de l’ASSA, comme tout le reste de la messe.
03-40
Le père Didier, au nom du Christ, accueille tous les fidèles et précise qu’il est heureux de la participation de tous : paroissiens, personnes de l’ASSA qui fêtent leur 60ème anniversaire et un proche qui fête son 80ème anniversaire ce 26 mai, avec sa famille.
04-39
Les lectures et le psaume, lus par des personnes de l’équipe liturgique, sont traduits par Régine.
06-38
Le regard tourné vers l’interprète,
05-40les fidèles sont attentifs à la proclamation de l’évangile ainsi qu’à l’homélie du père Didier. Tout est entièrement transposé en langage des signes.
07-34
Dans sa prédication, le père Didier souligne la nécessité de bien connaître la trinité.
08-32
La trinité est présente dans toute notre vie chrétienne, ne serait-ce que lors que l’on fait sur soi le signe de croix en disant « au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ». On la connaît par ce qu’ils font : le Père est créateur, le Fils est le sauveur du monde et nous a révélé l’Amour de Dieu, le Saint Esprit est celui qui éclaire notre soeur. On reconnaît aussi ce Dieu Trinité à travers les textes du Credo et du Gloria qui sont sur nos feuilles.
Pour l’expliquer on peut utiliser un cercle qui représente la trinité : il ne s’agit pas de compartimenter le cercle en trois parties égales (ou non) qui représenteraient chacune le Père, le Fils et l’Esprit Saint, mais il faut bien comprendre que ce cercle est le résultat de trois cercles identiques et complètement superposables. Ainsi chaque personne (cercle) est Dieu tout entier et un seul Dieu est en trois personnes (cercles).
Ces trois personnes traversent la bible. Dieu est créateur (Ge 1, 1).
À l’Annonciation l’ange Gabriel dit à Marie « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. » (Lc 1, 35).
Lors du baptême de Jésus, il nous est encore dit « L’Esprit Saint descendit sur Jésus, sous une apparence corporelle, comme une colombe. Du ciel une voix se fit entendre : « C’est toi mon Fils : moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. » (Lc 3, 22).
Cette trinité bien exprimée dans la Parole est un mystère accessible pour nous dans la prière et aussi dans les sacrements.
Lors du baptême, le prêtre baptise au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.
Lors du sacrement de réconciliation il prononce « Que Dieu notre Père vous montre sa miséricorde ! Par la mort et la Résurrection de son Fils, il a réconcilié le monde avec lui et il a envoyé l’Esprit Saint pour la rémission des péchés ; par le ministère de l’Église, qu’il vous donne le pardon et la paix ! Et moi, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, je vous pardonne tous vos péchés ».
Lors de la Consécration du pain et du vin le prêtre dit «Père, sanctifie ces offrandes en répandant sur elles ton Esprit; qu’elles deviennent pour nous le corps et le sang de Jésus».
Dieu Trinité est donc le fondement de toute notre foi.


La première intention de la prière universelle a été préparée par les membres de l’ASSA. Transmise par Rachel, elle est lue par Régine :
09_PU
Pour que chacun de nous ait à soeur d’être en bonne relation avec les autres, en étant à l’écoute, dans le respect et la bienveillance vis-à-vis de son prochain, pour que la joie de nous retrouver reste une motivation essentielle de nos rencontres, et pour que nous sachions témoigner de l’Amour de Dieu, Seigneur nous Te prions.
Les suivantes préparées par l’équipe liturgique de Courmangoux ont été lues par Odile et traduites par Régine :
10_PU
1/ C’est aujourd’hui la fête des mères. Avec Marie, Mère de l’Eglise, Mère des Croyants, prions pour toutes les mamans, en particulier celles qui rencontrent des difficultés, celle qui souffrent suite à la maladie ou la mort d’un enfant. Prions pour les mamans âgées isolées, vivant douloureusement leur solitude.
2/ Pour que l’Eglise, en cette année de la foi, témoigne avec ardeur de sa joie de croire et sache rejoindre les jeunes, prions Dieu trois fois Saint.
3/ Pour les populations en détresse, les familles en souffrance et toutes les personnes en quête d’espérance, prions Dieu Trois fois Saint.
4/ Pour que chacun de nous ait à soeur d’être en bonne relation avec les autres en étant à l’écoute, dans le respect et la bienveillance vis-à-vis de son prochain, pour que la joie de nous retrouver reste une motivation essentielle de nos rencontres et pour que nous sachions témoigner de l’Amour de Dieu, Seigneur, nous te prions.
5/ Pour notre communauté chrétienne, qu’elle permette à chacun de s’épanouir avec dignité et qu’elle rayonne d’une vraie charité, prions Dieu trois fois Saint.


La suite de la célébration est encore entièrement transmise par Régine. 11-29Odile reçoit la bénédiction avant de donner la communion aux fidèles. « Que le Seigneur vous bénisse, vous qui allez aujourd’hui administrer le corps du Christ à vos frères. »
12_COMLe père Didier porte la communion aux personnes qui ne peuvent se déplacer.
13_Merci
Avant la bénédiction finale le célébrant tient à souhaiter une bonne fête à toutes les mamans présentes et particulièrement aux absentes et il demande aux fidèles de prendre le temps, dans cette journée, de prier Marie, notre maman du ciel.
Après le chant final, il est demandé aux membres de l’ASSA de ne pas sortir immédiatement…
14_cadeau_RegUne « récompense » est prévue pour Régine, toujours fidèle à son poste et une magnifique plante lui est remise par S?ur Madeleine Revest, soeur de Saint Joseph, ancienne infirmière à l’Institut des Jeunes Sourds de Bourg, et fidèle de l’ASSA : c’est elle qui mime souvent l’Evangile pour le faire mieux comprendre aux personnes sourdes.
15_Cadeau_D
Le père Didier est remercié d’avoir permis cette messe à l’occasion du 60ème anniversaire et un cadre souvenir de l’Abbée de l’Epée (considéré comme le premier rééducateur des sourds) lui est offert.
Toutes les photos : ci-dessous.

M-O Fernandes