Paroisse Reyrieux

Billet du curé

Dans la grande prière qui conclut le discours après la Cène, Jésus ne se soucie
pas de lui-même, alors qu’il est tout-prêt d’entrer dans sa passion ; sa prière est pour ses disciples et plus particulièrement pour ses disciples a venir.
Saint Jean affirme que l’Eglise naît de la volonté du Seigneur. Elle se constitue après la Pâques. La force de cette communauté s’enracine dans la recherche sans cesse renouvelée de son unité.
Cet unité ce nourrit de l’amour fraternel, à l’image de l’amour du Fils Bien-aimé pour son Père. Jésus prie pour le monde, en cet instant et jusqu’à la fin des temps. Il ne délaisse pas les hommes. Mais par l’accomplissement de sa passion, par sa résurrection d’entre les morts et sa glorification, Il nous ouvre un nouvel horizon. Dans la vie chrétienne, se réalise déjà la vie nouvelle annoncée par Jean.

Jésus est la lumière qui vient éclairer nos vies, il est « l’Etoile resplendissante » vers qui nous devons tourner nos regards pour ne pas céder aux rumeurs du monde.
« Voici que je viens sans tarder, dit le Seigneur…Je m’en vais et je reviens vers vous. » Etienne, en confessant sa foi, contemple le ciel ouvert, il témoigne de la gloire du Père et du Fils dans la force de l’Esprit Saint.
Tout est accompli dans le Seigneur et tout reste à faire, c’est la mission de l’Eglise avant la réalisation plénière du Royaume de Dieu.

Le Christ nous confie de poursuivre sa mission, pour cela, il prie pour que soit parfaite notre unité. Dire notre foi nous engage à témoigner de l’amour qui nous unit : « Père, toi qui vis en parfaite unité avec le Fils dans l’Esprit Saint,
Toi notre Dieu qui n’a d’autre désir que de nous donner ton unité et ta paix,
fais qu’elle se réalise pleinement au coeur de ton Eglise, au coeur de notre assemblée, au coeur de nos familles, puisque nous partageons le même Pain et le même Vin, le Corps de ton Fils qui est lui-même notre unité. »