Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD-Terre Solidaire)

Elles sont allées au Mexique et Guatémala

Le CCFD-Terre Solidaire, dans son lien avec les associations partenaires du Sud, organise régulièrement des voyages dits « d’immersion ». Ils propose ainsi aux militants d’aller découvrir un pays ou une région du monde. Accueillis par les acteurs de projets partenaires dans ces pays, les participants sont témoins de leurs actions dans la situation qui est la leur. Ils s’engagent ensuite à rendre compte de toutes leurs découvertes à leur retour en France.

Marie-Noëlle Broyer et Flora Navoret sont allées cet été en Amérique Centrale : premières impressions partagées :

groupe_Antigua

RENDEZ-VOUS EN « TERRITOIRE MAYA »

En délégation Rhône-Alpes, nous sommes allés nous immerger dans des territoires à forte majorité indigène, c’est à dire au Chiapas (état au sud-est du Mexique) et dans l’altiplano guatémaltèque (région ouest), qui dans une mosaïque culturelle, des dizaines de langues, représentent une réalité des peuples mayas.
Mais comment parler du travail des partenaires sans évoquer le contexte géopolitique?
Pays de montagnes, volcans, de biodiversité, de « richesses » naturelles en sous-sol, cette « terre-mère », pour les peuples quiché ? mam- tsotsil- tseltal… que nous avons rencontré, elle est également bafouée, spoliée, polluée, pour des intérêts mercantiles. Terre convoitée pendant cinq cents ans de colonisation, elle continue d’être pillée, exploitée sur l’autel de l’économie néolibérale, internationale et étatique, ne laissant aux peuples autochtones que de faibles espaces sur lesquels vivre. Chassés de chez eux par des catastrophes naturelles, les méga – projets miniers, hydroélectriques, agro-industriels, ou encore la guerre contre les narcotrafiquants, ils continuent – toujours et encore – de résister de manière non-violente, à partir de leur mode de vie communautaire, leur identité culturelle qu’ils tentent de faire reconnaître.
Entre migration, survie et organisation en associations-coopératives, c’est là l’enjeu du travail des partenaires du CCFD-Terre solidaire avec les peuples les plus pauvres, dans une démarche de souveraineté alimentaire, de justice sociale.

Des rencontres :
Sibinal_Guatemala
Au Guatemala,

certains membres du groupe sont allés dans un village nommé Sibinal non loin de la frontière mexicaine. Nous avons été accueillis par des partenaires de la Kuchub’al, un groupement de coopératives locales. Certains d’entre nous sont allés au marché avec les femmes du village, pour vendre des légumes, les autres ont visités un élevage de truites. Des initiatives comme l’ouverture d’un atelier à tisser par les jeunes du village, ou bien encore la fabrication d’engrais organiques se développent dans la région grâce à ces associations citoyennes.

Au Chiapas, Tila_Chiapas
nous sommes allés dans un village nommé Tila, où une partie des habitants lutte pour récupérer plusieurs hectares du territoire qui leur appartient. Ce conflit divise le village en plusieurs clans, d’un côté ceux qui tiennent à leur coutume ancestrale, (l’importance de la terre qu’ils cultivent selon les cultures mayas et qui résistent pour récupérer le territoire) et de l’autre, les personnes de la municipalité, l’église qui veulent garder ce territoire pour développer le tourisme (la montagne sacrée qui attire de nombreux pèlerins). Frayba, une association partenaire du CCFD agit pour le cas de Tila, des avocats les accompagnent au niveau juridique et lors des procès.

Pour terminer, à travers ces rencontres, nous revenons riches des messages reçus, de patience, d’écoute, de dignité, de démocratie participative et d’espérance, en solidarité dans les engagements réciproques sur nos territoires, pour une terre pour tous.

A bientôt pour d’autres partages.