Paroisse Saint-Martin - Combe du Val

Dieu le Fils s’offre en personne

Homélie du 20e dimanche dans l’année B
19 août 2012
Proverbes 9, 1-6
Psaume 33
Ephésiens5, 15-20
Jean 6, 51-58

Le pain multiplié par Jésus pour nourrir la foule qui l’a suivi dans le désert, le pain même que nous mangeons et bénissons dans nos repas quotidiens, les brioches distribuées par les conscrits sont autant d’annonces du Pain eucharistique. Mais ce Pain là, pain de la Sagesse, est tout autre car c’est Dieu le Fils qui s’offre en personne pour que nous vivions de sa vie.

Le monde a faim, les hommes ont faim. Mais nous cherchons souvent notre nourriture pour le corps, l’âme et l’esprit loin du Seigneur qui seul peut nous nourrir et nous combler. Notre bonheur et notre vie sont au prix du sacrifice du Fils de Dieu fait homme, crucifié, mort et ressuscité. Il nous a donné sa chair divinisée pour que le monde ait la Vie. Mais peu d’hommes encore s’en nourrissent : l’Église doit redoubler d’efforts pour annoncer l’Évangile et faire connaître le Christ à ceux qui n’ont pas la foi ou qui sont dans le doute, pour que tous aient la Vie que Jésus est venu donner au monde. Nombreux sont ceux que frappent la douleur, la maladie, la mort d’un proche, la pauvreté, les catastrophes de tout genre, l’injustice sociale : ils ont faim de bonheur et de paix.

Et si l’Évangile est leur lumière, si l’Eucharistie est leur nourriture, le Christ sera pour eux, chemin de vérité et de vie. Il saura apaiser leur faim et étancher leur soif. Si tous les chrétiens sont véritablement unis par l’Eucharistie, nous formerons un seul corps dans le Christ et notre vie rayonnera de sa lumière et de sa grâce ; et le monde, où nous serons le levain de la pâte, aura la vie divine en abondance ; les affamés, victimes de la culture de la mort, auront une nourriture suffisante et jouiront de la dignité humaine qui leur est due, puisque l’homme est créés l’image et à la ressemblance de Dieu.

Les nourritures terrestres ne doivent pas nous détourner de la préoccupation de la nourriture essentielle. Car au dernier jour, Jésus nous fera partager sa vie éternelle, dans la mesure où nous nous serons nourris de sa Chair pendant cette vie.