Service Diocésain du Catéchuménat

Action de grâce pour les baptisés et confirmés 2011

wP1000963 Une vingtaine d’adultes accompagnés de membres de leur famille, dont plusieurs enfants, ont participé le dimanche 2 octobre à la journée d’action de grâce « Bénissez le Seigneur ! » proposée par le Service diocésain du Catéchuménat aux personnes ayant reçu les sacrements du baptême ou de la confirmation au printemps 2011.

wP1000965 Pour débuter la journée, un temps de prière était proposé par Daniel et Maurice avec une méditation de la lettre de St Paul aux Philippiens : « Frères, ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, dans l’action de Grâce priez…». La prière à l’Esprit Saint pour se préparer à Pentecôte 2012 a ensuite été lue par tous.

Un temps de partage a ensuite permis à tous de se retrouver et de s’exprimer en petits groupes dans la joyeuse ambiance suscitée par ces retrouvailles.

On peut en retenir trois accents principaux :
– l’expression d’un changement de vie marqué par l’apaisement et par le temps pris pour vivre et goûter pleinement au ressourcement de la messe le dimanche matin ;
– le témoignage d’un mystère d’intensité de présence ;
– le partage des difficultés à transformer tout ce qui est reçu dans la vie quotidienne et à mettre en place un accompagnement spirituel pour aider à vivre cette part d’angoisse et de culpabilité.

wP1000968

Quant à moi, j’ai assisté à l’échange entre une nouvelle baptisée et une nouvelle confirmée qui ont évoqué ces difficultés. L’une comme l’autre nous ont raconté l’intensité de leur cheminement, l’accompagnement fort de leur communauté paroissiale qui les a portées pendant toute leur préparation. Ce fut comme une montée vers une apothéose ! Le sacrement a été vécu de façon intense, profonde, avec énormément d’émotion. Elles ont « plané » disent-elles, pendant quelques jours, puis ce fut une chute brutale : « Que faire maintenant avec cela ? Comment le rendre visible dans ma vie concrètement ? » Elles expriment leur souffrance : plus d’accompagnement et de parcours comme avant alors qu’elles souhaiteraient continuer des échanges sur la Parole ; mais la vie quotidienne a repris, elles n’ont plus le temps de s’investir comme avant. Elles voudraient faire, et ont du mal à se « laisser faire. » Le lâcher prise ce n’est pas facile ! « Pourquoi ai-je arrêté de prier après mon baptême ? » Elles voudraient trouver une mission concrète dans wP1000971 l’Eglise mais ne savent pas ce qu’elles cherchent ! Elles se sentent perdues et seules (elles étaient d’ailleurs heureuses de s’être trouvées pour ce partage… hasard avec un grand D comme dit Daniel !) Elles sont déstabilisées car elles ont vécu une vraie conversion qui a entrainé un changement profond de vie, de centres d’intérêts et elles ont du mal à se situer par rapport à ce qui faisait leur vie antérieure (difficultés avec certains amis avec qui elles partagent moins, n’ayant plus les mêmes priorités). Maurice les invite à rester dans la confiance. Elles vivent un temps de désert, une épreuve de la Foi. Cette souffrance est l’assurance d’un vrai chemin de Foi. On comprend leur impatience. Il leur propose un accompagnement spirituel.

wP1000964 Puis ce fut la messe dans la petite crypte sous la sacristie; cela rappelait les conditions des premiers chrétiens ! L’autel est celui du Saint Curé d’Ars. Eucharistie émouvante et chargé de sens célébrée pour notre petit groupe par le P. Roger Hébert. Nous avons prié ensemble pour un catéchumène et une autre personne qu’il accompagne actuellement en prison. Ensemble, nous leur avons d’ailleurs écrit un petit message chaleureux et fraternel.

wP1000961 Après un repas partagé très copieux (il est admirable de constater qu’à chaque fois subsistent plein de restes… on songe à la multiplication des pains !!!), Le P. Roger nous a ensuite parlé du Saint Curé d’Ars : « Comment un saint du 19ème siècle peut il parler à des croyants du 21ème siècle ? » Et chacun de découvrir la modernité de cet homme ! On comprend du coup l’importance d’Ars pour tous les prêtres du monde et la venue du Pape Jean Paul II en 1986. Après un petit goûter, une visite guidée du sanctuaire était proposée avant de conclure la journée.

Christine Michel, membre du Service diocésain du Catéchuménat

wP1000969