«Femme grande est ta foi ; que tout se fasse pour toi comme tu le veux»

Vingtième Dimanche du Temps Ordinaire

L’Évangile nous montre la grande foi, la patience, la persévérance et l’humilité de la Cananéenne… Cette femme était douée d’une patience vraiment peu commune. À sa première demande le Seigneur ne répond pas un mot. Malgré cela, loin de cesser un instant de prier, elle implore avec une insistance accrue le secours de sa bonté… Voyant l’ardeur de notre foi et la ténacité de notre persévérance dans la prière, le Seigneur finira par prendre pitié de nous et nous accordera ce que nous souhaitons. La fille de la Cananéenne était «tourmentée par un démon». Une fois expulsée la mauvaise agitation de nos pensées et dénoués les n?uds de nos péchés, la sérénité de l’esprit nous reviendra ainsi que la possibilité d’agir correctement… Si, à l’exemple de la Cananéenne, nous persévérons dans la prière avec une fermeté inébranlable, la grâce de notre Créateur nous sera présente ; elle corrigera en nous toutes les erreurs, elle sanctifiera tout ce qui est impur, elle pacifiera toute agitation. Car le Seigneur est fidèle et juste. Il nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute souillure, si nous crions vers lui avec la voix attentive de notre coeur. Saint Bède le Vénérable (v. 673-735) Homélie sur les Évangiles.