Paroisse Marboz

Les paroissiens du secteur rassemblés dans notre église.

Cette messe de secteur est animée par les enfants du catéchisme : ils sont, comme nous, en chemin à la rencontre de Dieu…

L’accueil de tous est fait par une des catéchistes.
ms00

Ce matin, notre église est bien remplie : nous nous sommes déplacés de tout le secteur : du groupement paroissial de Marboz, du groupement paroissial de Coligny et enfin de celui de St Etienne du Bois ; les enfants sont là aussi ? peut-être moins nombreux que prévu à cause des vacances-
La messe de secteur nous permet de nous sentir plus nombreux à vivre ce temps de carême qui a commencé mercredi dernier par l’imposition des cendres.
Nous avons quarante jours pour tourner le dos au péché qui nous éloigne de Dieu. N’attendons pas cependant pour nous convertir.
La route sera longue jusqu’à Pâques, le chemin ne sera pas tout droit mais semé d’embûches : ms01
c’est ce que Marie-Agnès et Geneviève ont voulu symboliser par le chemin de pierres construit près de l’autel.

Au caté, les enfants ont dessiné leurs pieds sur du carton puis les ont découpés ; ensuite, dessus ou dessous, ils ont écrit un effort qu’ils devaient faire pendant le carême.
Au début de cette célébration, ils vont venir déposer leurs pas sur le chemin du carême.
Si cela vous dit, vous pourrez en faire autant dans les jours ou les dimanches à venir !
Nous prenons le chant d’entrée pendant que les enfants montent à l’autel
.

Les enfants viennent installer « leur(s) pied(s) » en procession devant les prêtres, pendant que le chant d’entrée signifie notre joie d’être rassemblés auprès du Seigneur qui nous transmet son Amour.

ms02
Le père Didier ouvre la célébration, puis chacun reconnaît qu’il est pécheur en récitant le « Je confesse à Dieu ».
ms03
Après les demandes de pardon faites par l’Abbé Goy de Coligny, les lectures sont assurées par une personne de Bény et une de Marboz, tandis que Vincent, séminariste, chante le psaume.
ms04
C’est le Père Cyril qui proclame l’évangile et qui fait l’homélie.
ms05

Imaginez-vous cette rencontre : Jésus sortant de notre village entouré d’une foule et ne voyant qu’une personne, que vous. Cette personne avec tous ses défauts, bref une personne mal regardée par les gens. Mais à la différence de nous, Jésus ne voit pas cela, il voit une personne à aimer avec un prénom et son identité propre.
Jésus nous montre le regard du Père qui se pose sur chacun d’entre nous plein de tendresse.
Veux-tu sortir de toi-même ? Veux-tu découvrir ce à quoi tu es appelé ? Pour répondre à cet appel, il faut d’abord entendre, mais pour entendre il faut évacuer tout ce qui nous encombre. C’est tout ce qui, dans la vie quotidienne, blesse, abîme l’amitié, fausse la charité, envers Dieu le Père, Entre nous et envers nous même. Vivre comme replié, recroquevillé sur nous même, assis dans sa vie sans voir celle des autres.
Un changement à 180° nous est proposé dans ce nouveau temps de carême.
Redécouvrons cette dépendance comme un enfant vis-à-vis de son Père : Reconnaître que j’ai besoin de lui au quotidien.
Comme toutes les personnes rencontrées dans la Bible, nous avons un chemin de conversion à prendre, ne plus regarder sur soi avec une loupe grossissante sur ce que nous aimerions être, mais découvrir le regard que Jésus pose sur nous, découvrir comment et pourquoi il nous regarde.
Puis vivre du même regard que lui, sur son Père, sur nous même et sur les autres. Il faut du courage pour se lever hors de nos habitudes pour découvrir ce regard de Jésus et pour le suivre au désert. Comme lui nous sommes tenté : vouloir tout posséder, tout régenter, faire tout ce que je veux et par moi même.
II nous appelle donc chacun par notre prénom, à reconsidérer notre vie et nous redit « debout » « viens et suis-moi »
Peu importe que tu sois indigne et sale j’ai le sacrement du pardon pour cela, moi je veux te faire découvrir combien je t’aime, que mon coeur saigne car l’amour est peu aimé.
Je t’emmène et t’introduis dans la relation d’amour avec mon Père, et en retour vivre de ce même amour qu’il a pour le monde. Oui je veux la MISERICORDE, c’est-à-dire laisse-toi remuer au plus profond de tes entrailles, de ta vie, de ton coeur par mon amour.
Donne-moi la première place dans ta vie, et je renverserai tes idoles.
Oui Jésus, qu’il est bon d’entendre dire que tu es venu pour nous, les pécheurs. C’est pour cela que tu es le sauveur.
A la suite de la Vierge Marie, et de tous les saints, Fais de nouveau retentir ton appel dans nos prières de chaque jour. Amen

Puis vient le moment tant attendu par Mélissa qui devant toute l’assemblée s’engage vers le baptême.
ms06
Le père Didier explique sa démarche et l’invite à affirmer son choix.
Le « bisou » de ses parents signifie leur accord à cette demande et leur engagement à la soutenir dans son souhait : devenir « Enfant de Dieu ». ms07
Ils sont alors invités à venir auprès d’elle.
ms08
Les intentions de prière ont été préparées par des personnes de Verjon et lues par l’une d’entre elles.

Pour tous les membres de l’église, qu’ils cherchent ensemble à travers le plus épais de leur vie humaine, les chemins de Dieu, chemins de conversion et de réconciliation : prions le Seigneur.
– Pour tous ces peuples qui se rebellent en divers points du monde, pour ceux qui sont persécutés au nom de leur foi et pour tous ceux qui sont touchés par la catastrophe qui a ébranlé le Japon : prions le Seigneur.
– Prions pour tous ceux qui traversent l’épreuve du désert : désert de la solitude, désert de la maladie, désert de la pauvreté, de la faim. Que notre vie leur parle de ton Amour et que nos mains s’ouvrent à leur détresse.
– Comme Jésus au désert, qui n’a pas hésité à choisir de ne servir que Dieu : à son exemple, vivons pleinement ces jours de Carême et découvrons ainsi ce que Dieu attend de chacun de nous. Ensemble, prions le Seigneur
.

ms09
La procession des offrandes permet aux enfants de venir éclairer le chemin qui les guidera jusqu’à Pâques : symboliquement, ils déposent des lumignons près de leurs « pieds ».
ms10
La liturgie eucharistique est concélébrée par les 3 prêtres du secteur.
ms11
Au moment du « Notre Père » les enfants de l’éveil à la Foi viennent rejoindre les plus grands.
ms13
Communion pour ceux qui le souhaitent, bénédiction pour les plus jeunes.
ms12
L’assemblée, nombreuse dans notre église, a pu participer aux chants en accompagnant la chorale de notre groupement, enrichie des choristes des autres paroisses, venus les rejoindre.
ms14
Avant l’envoi, le père Didier, après avoir invité tous les fidèles à partager le verre de l’amitié, laisse Odile présenter l’action menée avec la vente de fleurs.

Bonjour à tous.
Une nouvelle fois, l’Association Horizon Centrafrique vous propose des fleurs à la sortie de cette messe.
On a besoin de couleurs aujourd’hui !
Le bénéfice de la vente est destiné à soutenir la présence et l’action du père Bernard Michollet en Centrafrique. Il porte la responsabilité du grand séminaire Saint Marc de Bangui. L’association finance l’achat de livres et d’encyclopédies pour les jeunes étudiants d’un collège et d’un lycée de cette même ville.
D’avance, merci pour votre accueil et de votre générosité.
Merci aussi aux prêtres du secteur qui permettent et soutiennent cette action.

ms15
Beaucoup de personnes sont contentes de se rencontrer à la salle paroissiale pour un bref temps convivial. Le temps maussade n’a pas permis que les tables soient installées à l’extérieur… et n’a pas encouragé les marcheurs à faire la pélerinade.

M-O Fernandes

Photos de Babeth et de M-O Fernandes