Paroisse Saint-Martin - Combe du Val

Aider le Japon

Message du Père évêque à l’intention des communautés chrétiennes du diocèse.
Les événements dramatiques qui viennent de se produire au Japon ne peuvent laisser indifférent aucun d’entre nous. Les nombreuses images qui nous sont parvenues de l’autre bout du monde nous permettent d’entrevoir l’immense ampleur de la catastrophe, en même temps que la détresse de milliers de familles.

Beaucoup vivent aujourd’hui dans une profonde angoisse pour leur propre vie. En ce moment-même, des hommes luttent héroïquement pour tenter de limiter les effets de la radioactivité.

Face à cette catastrophe qui bouleverse l’humanité, et devant laquelle nous nous sentons tellement impuissants, l’Evangile nous appelle d’abord à la foi : au creux de l’épreuve, le Seigneur ne cesse pas d’être proche de chacun et il entend ceux qui crient vers Lui. C’est pourquoi je vous invite à prévoir une intention spéciale au cours de la prière universelle, lors des messes de ce dimanche 20 mars. Par notre prière, nous exprimons notre proximité spirituelle avec tous ceux qui sont dans la détresse et en particulier avec les 10.000 catholiques du diocèse de Sendai, le plus touché. Nous confierons aussi à la Miséricorde de Dieu les défunts qui ont été brutalement surpris par la mort.

L’Evangile nous adresse aussi un appel à prolonger notre prière par un authentique geste de partage avec tous ces frères et soeurs en humanité. Nous voulons ainsi nous rendre solidaires de ceux qui participent au sauvetage, au soulagement et soutien des victimes de cette catastrophe. Le Seigneur nous dit : « J’avais faim, j’avais soif, j’étais un étranger, j’étais nu ou malade, et vous vous êtes mis à mon service ». En effet, dit Jésus, « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à Moi que vous l’avez fait. » Le temps du Carême appelle particulièrement au partage. Je vous propose donc qu’au cours des messes dominicales, vous invitiez les membres de l’assemblée à offrir leur participation pour secourir les plus graves détresses. (…)

A Bourg-en-Bresse, le 17 mars 2011

? Père Guy Bagnard Évêque de Belley-Ars