Paroisse Marboz

Sur le chemin qui nous a conduits à Noël…

Chacune et chacun d’entre nous, pas à pas, a avancé sur le chemin qui l’a conduit à Noël.

Après l’animation de la messe par les familles le premier dimanche de l’Avent, les résidents du CAT de Treffort nous rejoignaient le 5 décembre.
La veille quelques jeunes du secteur étaient à Montrevel pour une soirée « JMJ ».
Plusieurs enfants sont venus le mercredi soir 8 décembre, accompagnés d’un parent, pour fêter Marie, Immaculée Conception.
Le 19 décembre, les jeunes de l’aumônerie de secteur (voir les photos) animaient la messe des conscrits à Marboz.
Pendant ce temps, le père Luc progresse sur le chemin de Jérusalem : avoir des nouvelles.
Que cette fête de la Nativité apporte, à tous, la Lumière qui aide à continuer la route, comme nous le dit le texte ci-dessous.

Méditation extraite de « Magnificat » en date du 29/11.

Faire route

Tout dans notre vie est placé sous le signe de la route, du chemin, pas seulement parce que nous sommes souvent par monts et par vaux, pour notre travail comme pour nos loisirs ! Cela, ce n’est que l’extérieur.
Plus profondément, nous sommes « en route », parce que nous sommes des êtres en évolution constante, physique et morale.
Physique : notre corps renouvelle intégralement toutes les cellules je ne sais combien de fois au cours de notre existence.
C’est tout aussi vrai au point de vue moral : nous ne sommes pas seulement des êtres de nature, mais bien de culture.
Vivre c’est changer (à nous de faire que ce soit toujours en bien !). Ne plus changer, c’est mourir. Le dynamisme du développement est au coeur de toute existence, personnelle ou collective.

Si cela est vrai de notre vie physique ou intellectuelle, cela l’est plus encore de notre vie spirituelle.
« S’avancer sur les chemins de la justice » ce n’est rien d’autre que grandir dans la charité et dans la sainteté. Cesser de progresser dans la vie chrétienne est une stagnation qui équivaut à la mort. Et c’est pourquoi, dès l’entrée dans la vie reçue au baptême, nous sommes invités à suivre le Christ, à marcher sur ses chemins. Nous y pensons trop peu. Cela s’adresse à tous.

Jean-Pierre Torrell (Père Dominicain, spécialiste de St Thomas d’Aquin, professeur émérite de la faculté de théologie de Fribourg – Suisse-)

M-O Fernandes