Paroisse Marboz

EN VISITE A BELLEY…

Le 25 juin, nous étions quarante personnes du secteur Revermont à destination de Belley.
pere_de_la_Corbiere
***Sur le chemin nous avons fait une halte au cimetière de Chazay-Bons pour nous recueillir sur la tombe du Père Anthelme De La Corbière. Priere_de_St_BrunoCe prêtre a particulièrement marqué les esprits de ceux qui le côtoyaient par sa foi rayonnante, l’espérance qui l’habitait, sa patience et sa capacité d’adaptation au monde dans lequel il vivait. Un serviteur de Dieu qui a su mettre en pratique cette belle prière de St Bruno qu’il aimait prier : document joint
Le Père Luc nous rappelait que l’année sacerdotale avait pris fin le 18 juin mais que nos prières restaient un soutien, une force, pour les prêtres, particulièrement dans ces temps ou des scandales honteux, contre-témoignages pour l’Eglise, sont révélés et salissent l’image de tous ceux qui, comme le Père De La Corbière, vivent selon l’Evangile.

Devant la tombe du Père De La Corbière, nous avons rendu grâce à Dieu pour tous les bienfaits reçus par l’intercession d’un prêtre… le Père Luc était avec nous et nous ne
pouvions pas ne pas penser à lui avec reconnaissance !

groupe-5***Après Chazay-Bons, nous avons fait la visite de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste à Belley (St Jean Baptiste parce que la relique d’une partie de sa main droite aurait été en possession de la cathédrale primitive il y a 1300 ans).

Cette cathédrale, reconstruite au 15ème siècle, a subi des dégradations importantes pendant la révolution et lors d’un tremblement de terre de 1822. C’est Monseigneur Devie (1767-1852) qui a souhaité la remettre en état. Aujourd’hui on peut voir une partie ancienne rattachée à une nouvelle construction formant un édifice imposant et harmonieux.

La décoration intérieure est sobre, les murs peints d’un décor homogène. On peut voir :
· dans la chapelle axiale, une statue de la Vierge Marie du 18ème siècle ressemblant plus à une dame romaine qu’à la Vierge ce qui explique que les révolutionnaires ne l’ont pas touchée,
· De beaux tableaux des 17ème et 19ème siècles inscrits au titre des Monuments Historiques,
· un orgue imposant inauguré en 1860,
· un ensemble important de fresques et de peintures murales réalisées de 1869 à 1875, notamment par le peintre Antoine Sublet.
En 1997, l’Abbé André Perdrix, que nous connaissons bien, alors curé de la paroisse, fait aménager le sanctuaire avec un nouveau mobilier : l’autel, la cathèdre, l’ambon, le siège de présidence, le chandelier pascal, la croix de procession, les chandeliers de l’autel sur pied, la crédence sont réalisés dans un style moderne qui se marie harmonieusement dans cet ensemble et apporte de la lumière dans le choeur de la cathédrale.

***Après s’être restaurés à la Maison Saint Anthelme, nous avons visité l’exposition d’objets d’art au Palais Episcopal… cette exposition s’achèvera en septembre… à voir !
Des trésors, principalement des objets religieux provenant de tout le département – tableaux, sculptures polychromes ou dorées, pièces d’orfèvrerie, ornements textiles, fragment de vitraux sont exposés. C’est le Conseil Général de l’Ain (sous la responsabilité de Catherine Penez Conservateur des antiquités et objets d’art de l’Ain) qui a souhaité organiser cette exposition pour sensibiliser le public à la nécessité de protéger notre patrimoine.
Très belle anecdote du Père Luc en visitant le musée : lors de son pèlerinage à Compostelle, il faisait très chaud, il a voulu « prendre le frais » en entrant dans une chapelle et là il a été interpellé par un crucifix portant un Christ sans bras, un écriteau en espagnol l’accompagnait, le Père Luc a demandé sa traduction et il disait : surtout ne me restaurez pas… c’est vous qui êtes mes bras, MES MAINS !
Pour plus d’infos voir le site du Diocèse… une expo à ne pas manquer

St_anthelme

***Nous avons terminé la journée par une messe faisant mémoire de St Anthelme (fêté le 26 juin) moine chartreux et évêque de Belley en 1178.

Dans la première lecture lettre de St Paul aux Corinthiens, St Paul nous dit que « ce trésor » nous le portons dans notre humanité « mais ce trésor nous le portons en nous comme dans des poteries sans valeur, ainsi on voit bien que cette puissance extraordinaire ne vient pas de nous mais de Dieu.
Le Père Luc, dans son enseignement nous a invité à entretenir le « patrimoine religieux » que nous avions en nous… à l’image des objets d’art vus pendant la visite du musée. Il nous a fait comprendre la nécessité de restaurer ce trésor en nous… pour qu’il resplendisse autour de nous.
MC Chanel