Soeurs Dominicaines du Coeur Immaculé de Marie

Points caractéristiques

La tradition mendiante

A la suite de Saint Dominique, la pauvreté nous presse de vivre dans un abandon total à Celui à qui nous avons donné notre foi.
C’est pourquoi le service des malades est gratuit.
« Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa justice, et le reste vous sera donné par surcroît »
C’est à titre d’aumône et non à titre de paiement que nous recevons ce que nous offrent les malades et tous ceux que l’Esprit Saint inspire. Ainsi nous n’exigeons jamais rien. La communauté vit de dons, elle s’en remet à la Providence au spirituel et au temporel.

wSoeursOP_025

Marie médiatrice

« La Très Sainte Vierge est toujours le canal par lequel la grâce de Jésus pénètre dans les soeurs.
Ce n’est pas un choix arbitraire qui a placé notre oeuvre sous la protection du très Saint et immaculé Coeur de Marie ; c’est Dieu qui a voulu l’accomplir par l’intercession de ce soeur béni. Invoquons-le donc avec amour et avec confiance, puisqu’il est le refuge et l’espérance de pécheurs » (Mère Térèse)

wSoeursOP_030

La consécration selon le voeu des conseils évangéliques

« Toi, suis-moi » (Jn 21, 22)
« La recherche de la charité parfaite par les conseils évangéliques de pauvreté, de chasteté, d’obéissance, a pour origine l’enseignement et l’exemple du divin Maître » (P.C. 1).
L’appel à suivre le Christ et à l’imiter dans sa vie chaste, pauvre et obéissante est un don de Dieu que chaque soeur accueille avec humilité et dans la joie.
En cherchant Dieu et en l’aimant pardessus tout par la pratique des conseils évangéliques, les soeurs atteindront leur union personnelle à Dieu, pour sa plus grande gloire, qui est le but de leur consécration dans la vie religieuse.

Pour aller plus loin : cf. Vita consecrata n°14