Paroisse Pont-de-Veyle

Que la louange soit sincère !

La louange sincère a un pouvoir magique.

Si tu veux que l’autre progresse, félicite-le sincèrement.

Regarde l’autre, vois ses qualités, ses dons mets-les en pleine lumière : beaucoup sont enfouis, par négligence, par découragement.

Les lui rendre, c’est le sauver car Dieu condamne celui qui enterre ses talents.

En recherchant les qualités de l’autre et en l’en louant, tu n’es pas un hypocrite flatteur mais adorateur du Père.

Quand dans la foi tu t’approches religieusement de l’autre, tu es sur le chemin de Dieu, car c’est Lui qui dépose ses dons en chacun.

Fais confiance, fais toujours confiance à l’autre, malgré les apparences, malgré les échecs.

Si tu dis à l’autre : « Il n’y a rien à faire avec toi », l’autre qui a déjà beaucoup de mal avec lui, pensera « c’est vrai… » et il n’essaiera pas de faire quelque chose.

Si tu dis à l’autre : « Avec des efforts et de la patience, tu arriveras sûrement à quelque chose », l’autre pensera : « il a peut-être raison » et il sera tenté d’essayer.

Veux-tu agir sur l’autre ? Oublie-toi. Si tu penses pouvoir faire quelque chose, tu fais obstacle. Tu ne peux que préparer le terrain, ouvrir la route. Dieu est au travail depuis longtemps, qui sauve et qui rachète. Agir sur l’autre, c’est aller à la rencontre de l’Amour tout-puissant qui transforme son coeur.

Es-tu découragé devant le péché que tu ne peux pas constater chez l’autre ? Répète-toi le mot de saint Paul : « Là où le péché abonde, la grâce surabonde ».
Il n’y a personne et il n’y aura jamais personne qui soit tombé assez bas pour échapper à l’amour infini de Dieu.

Tu n’as pas le droit de ne pas aimer et de ne pas faire confiance là où Dieu aime et fait confiance.

Texte de Michel QUOIST. (Prêtre et écrivain français, né au Havre en 1921 et mort au Havre le 18 décembre 1997.)