Pastorale de la Famille

4 – La célébration à l’église ?

Vous y pensez depuis longtemps. Ce sera un moment inoubliable.

Vous serez très émus. Vous allez mettre beaucoup de soin à la préparer.

Alors, voyons un peu de quoi elle sera faite !

 

• Le sacrement du mariage peut être célébré dans le cadre d’une messe ou non. S’il n’y a pas de messe, la communion n’est pas donnée aux époux et à l’assemblée ; mais le sacrement de mariage est le même dans les deux cas, il a toujours la même valeur.
• La célébration sera présidée par un prêtre s’il y a une messe ; sinon, par un prêtre ou par un diacre.

 

 

mariage_eglise-2

 

L’accueil
Le prêtre ou le diacre vous accueille à la porte de l’église (efforcez-vous d’être à l’heure !). Vous le connaissez, vous l’avez déjà rencontré lors de la préparation de votre mariage. Habituellement, il demande aux invités d’entrer d’abord et de prendre place dans l’église. Puis le cortège se forme pour une entrée solennelle. D’abord le célébrant (prêtre ou diacre), puis les témoins, ensuite le fiancé (souvent au bras de sa mère) et pour finir la fiancée (au bras de son père). Ces traditions n’ont toutefois rien de figé, vous pouvez convenir avec le célébrant d’un autre ordonnancement.
Ensuite, vous pouvez vous-mêmes prendre la parole pour accueillir votre famille et vos amis. Sinon, c’est le célébrant qui le fera.

L’écoute de la parole de Dieu
Après le signe de Croix, rappelant que c’est d’abord Dieu, Père, Fils et Saint Esprit qui nous rassemble, et après une prière d’ouverture, tous écoutent les textes que vous aurez-vous-même choisis lors de la préparation. Ces textes sont tirés de la Bible : c’est donc Dieu lui-même qui nous parle ! Pensez-y en choisissant les lecteurs dans votre entourage : faites en sorte que cette parole de Dieu soit lue posément, sans précipitation. Ainsi, tous pourront entendre et goûter ce qui est dit.

Le « oui » et les alliances
C’est le coeur de la célébration, le moment où vous vous engagez l’un envers l’autre de manière définitive. Il commence par un dialogue avec le célébrant. Celui-ci vous demande si vous vous engagez librement et sans contrainte ; si c’est pour toute votre vie ; si vous acceptez la responsabilité d’époux et de parents. L’un après l’autre, vous répondrez oui à ces questions.
Puis vient l’échange des consentements, selon la formule que vous avez choisie. C’est à ce moment-là que vous vous donnez le sacrement de mariage. Alors, de manière invisible, mais réelle et efficace, Dieu lui-même s’engage avec vous. Le célébrant l’exprime solennellement : « Ce consentement que vous venez d’exprimer en présence de l’Eglise, que le Seigneur le confirme, et qu’il vous comble de sa bénédiction. »
Ensuite, vous vous donnez l’un à l’autre une alliance, préalablement bénie par le célébrant, en signe de l’amour et de la fidélité que vous venez de vous promettre.
Après cela, vous pouvez dire devant l’assemblée une prière que vous aurez composée, pour remercier Dieu de ce qu’il a déjà fait pour vous, et pour lui demander son aide dans votre vie de famille.

IMG_1465

La bénédiction nuptiale
Le célébrant invoque l’Esprit Saint pour qu’il vous donne sa force et sa grâce. Il tient les deux mains étendues devant vous : « Bénis, protège et fortifie l’amour de ces nouveaux époux. »
S’il y a la messe, la bénédiction nuptiale a lieu durant la prière eucharistique, après que le prêtre ait consacré le pain et le vin.

La signature des registres
Lorsqu’un engagement aussi important a été pris devant Dieu et devant les hommes, il est indispensable d’en garder une trace écrite.
Vous-mêmes, ainsi que vos témoins, signez les registres de la paroisse. Ils seront conservés en double exemplaire dans les archives de l’évêché. Ce moment des signatures est aussi une occasion privilégiée pour les photographes !
A la fin de la célébration, il est possible que la paroisse vous offre un cadeau (une Bible, une icône…) en souvenir de votre mariage, et pour vous aider à vous tourner vers Dieu au quotidien.
Il ne vous reste plus qu’à sortir de l’église, main dans la main, au son des volées de cloches et sous les acclamations de vos amis.

maries_sortie_eglise
Encore quelques conseils
Pour le choix de la musique durant la célébration, n’oubliez pas que l’église est le lieu où se rassemblent les chrétiens pour prier et célébrer. Souvent, le Saint-Sacrement est dans le tabernacle : c’est la Présence réelle du Seigneur Jésus. Certaines musiques, certaines paroles de chansons ne conviennent pas à ce lieu.
Il est possible d’inclure un texte non biblique que vous aimez, par exemple un poème qui a été important dans votre cheminement : il peut alors faire écho à la parole de Dieu. Parlez-en avec le prêtre ou le diacre, qui jugeront avec vous du meilleur moment pour le lire.
Si possible, réalisez un livret qui sera placé sur les bancs de l’église : il mentionnera les principales étapes du déroulement de la célébration, ainsi que les textes qui seront lus. Cela favorisera beaucoup le recueillement pendant la célébration.
Que les photographes et cinéastes restent discrets durant la cérémonie ! Certains prêtres ou diacres refusent que le flash soit utilisé. Abordez ce sujet durant la préparation.