Désormais ce sont de hommes que tu prendras

Dans l’épisode de la pêche miraculeuse, Jésus s’invite sur la barque de Pierre, qui ne refuse pas de lui rendre ce service. Mais on voit que Jésus veut plus : beaucoup sont prêts à l’aider, mais lui, il cherche ceux qui se donneront entièrement à sa tâche. Il rencontre beaucoup d’auditeurs, mais il a besoin d’apôtres, de gens qui vont être avec lui, s’imprégner de lui, partager tout avec lui et surtout se mettre à son école. Après son enseignement, on le voit opérer un miracle. Les miracles sont une autre façon d’enseigner de Jésus. Ils deviennent parole de Dieu et témoignage pour les futurs apôtres. Quand Jésus leur dit : « Jetez vos filets » : Pierre obéit bien qu’il pense ne rien prendre, mais miracle : « les filets commençaient à se rompre ». C’est alors que la parole de Jésus confirme Pierre dans son rôle d’apôtre : « Ce sont des hommes que tu pêcheras ». Dès lors Pierre devient l’artisan d’une autre pêche : « rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés » (Jn 11.52).
Plusieurs passages de l’évangile nous parlent des rencontres de Jésus avec ceux qui deviendront ses apôtres. Ici, une puissance divine est venue ébranler les lois du petit univers dans lequel Pierre a toujours vécu. D’un coup il a senti sa fragilité, c’est le passage de Dieu dans sa vie, on a pénétré au plus intime de lui-même. Quand Pierre s’écrie : « éloigne-toi de moi car je suis un pécheur », c’est un premier acte de foi en la divinité de Jésus. Jésus a besoin de pécheurs pour sauver les pécheurs, et il lui donne une mission dont l’évangile montrera un jour toute l’ampleur. Ce pêcheur du lac de Galilée sera la pierre de base de l’Église que Jésus a déjà en tête