Paroisse Pont-de-Veyle

Le Héros

Une jeune fille s’aventure dans une zone dangereuse, pleine d’escarpements.

Elle fait un faux pas et glisse, projetée vers le bas pour aller se fracasser contre des rochers ! Heureusement pour elle, une branche d’arbre où s’accroche sa jupe la retient suspendue !

Vite les secours s’activent mais l’endroit est inaccessible et dangereux ! Tous les secouristes sont désespérés. Personne ne peut prendre le risque ! Autant perdre une personne que deux.

Mais pendant que tous s’apprêtent à avouer leur impuissance et abandonner la partie, l’un d’entre eux ne s’avouant pas vaincu, réfléchit et cherche une solution ultime.
Il n’en trouve aucune sinon celle qui consiste à mettre en péril sa propre vie. Il décide alors de risquer sa vie.
Il faut surprendre la malheureuse qui est déjà à bout de force ! Le pari est très risqué ! Mais l’homme est décidé à prendre ce risque.
Il avance ! La moindre erreur les précipite tous deux dans le profond précipice sans la moindre chance de s’en sortir. Il est conscient du danger mais est prêt à l’affronter.
Le voilà qui s’élance. Il faut sauter et emporter la jeune fille pour aller tomber de l’autre côté du précipice.
D’un bond, notre héros plonge et emporte avec lui la victime pour se retrouver tous deux de l’autre côté du précipice !

La victime, d’abord évanouie, revient à elle. Elle a touché la mort du bout du doigt.
Elle ouvre les yeux et croise le regard de son sauveur et n’en revient pas.
«Pourquoi as-tu pu risquer ta vie pour une malheureuse comme moi ?» demande-t-elle à son héros.
«Parce que tu le mérites» lui répond-il.

La jeune fille est tellement émue et touchée qu’elle tombe amoureuse de son héros !

«Je ne pourrai jamais te quitter parce que je tiens aujourd’hui ma vie de toi» , dit-elle à son héros.
Les voilà qui s’aiment et se marient pour la vie ! Tout est bien qui finit bien !Belle histoire, n’est-ce pas ?

*****

Jésus n’a-t-il pas fait pour nous plus que ce héros ?

Tous les sacrifices de l’ancienne alliance n’ont pu rien faire !
Il fallait quelqu’un de plus qu’un héros : Jésus-Christ.
Lui, Il s’est anéanti pour que nous ayons la vie ! Et le plus grand anéantissement pour un Dieu c’est de prendre la forme de sa propre créature.
Or c’est ce que Dieu a fait en son Fils Jésus-Christ. Il s’est anéanti, prenant la condition d’homme, et pire, d’esclave (Phil. 2, 6-7).

Tout cela, Il l’a fait pendant que nous étions en vrai péril de mort du péché ! Il a pris chair de notre chair et nous a sauvés.

-* Mais combien tombent amoureux de Lui eu égard à tout ce qu’Il a fait pour nous ?
Combien disent, comme cette jeune fille dont nous venons de parler ci-dessus :
«je ne te quitterai jamais parce que ma vie actuelle je la tiens de toi »?

-*Et même étrange, c’est Lui Jésus-Christ qui est tombé amoureux de nous, ses créatures au point de venir habiter parmi nous en portant le nom d’EMMANUEL (Dieu-avec-nous).

Vous vous rendez compte ? Quelle merveille, quelle profondeur d’amour !

Noël nous invite à tomber amoureux de Dieu, à tomber amoureux de Jésus-Christ comme Lui, Il est tombé amoureux de nous !

Bonne fête de Noël à toutes et à tous !!!

P. Roger FUTI+