Paroisse Saint-Martin - Combe du Val

Pourquoi une nouvelle année liturgique ?

Ma soeur, mon frère !

Certes, nous avons déjà démarré notre nouvelle année pastorale. Mais pour nous, chrétiens, le commencement c’est la venue de Jésus parmi nous : le jour de sa naissance à Bethléem. L’Eglise tient compte de la préparation de cette venue pendant quatre dimanches avant Noël. C’est le temps de l’Avent.
D’aucuns disent : « pourquoi le mot  » Avent » ? Oui, sans le dire, l’Eglise emploie aussi ses termes techniques. Avent vient du latin « Adventus » qui signifie la venue. C’est Jésus qui vient !

C’est donc la bousculade, le bruit ?
Nous le savons tous ! Moins que la rentrée scolaire ou le passage d’une année civile à l’autre ; une nouvelle année liturgique ne fait pas beaucoup de bruit. Et pourtant ! C’est un chemin vers les grands temps forts, les grandes fêtes et les grandes joies avec le Christ !
Ainsi la première grande joie vers laquelle nous allons commencer à cheminer dès aujourd’hui : c’est « la joie de Noël ». Nous sommes tous invités à nous tourner vers ce jour « J » où Jésus est venu partager notre vie humaine. A l’ouverture de cette préparation à la joie de Noël, quatre jeunes filles de notre groupement paroissial, Anne-Laure, Céline, Julie et Noémie, vont recevoir le sacrement de la confirmation. Il leur sera conféré par Monseigneur Guy-Marie Bagnard.
Ces quatre jeunes filles de l’aumônerie vont recevoir, par la confirmation, les sept dons du Saint Esprit : sagesse, intelligence, conseil, force, connaissance, piété et crainte de Dieu.

Avec nos jeunes filles, quel est notre projet ? Engageons-nous, cette nouvelle année, avec courage, à porter l’Evangile dans nos villages, nos milieux de vie ! Passons aux actes !
Heureuse et Sainte année liturgique C

Ya Gilbert Mayela