Service Diocésain de Pastorale Liturgique et Sacramentelle (SDPLS)

1.- Comment choisir un chant ?

1) Pour les chants d’entrée
Le choix se fait en fonction du temps liturgique ou de la fête.
Il est conseillé de s’inspirer des antiennes d’ouverture données par le Missel Romain.
Attention : un mot clef de l’Évangile du jour suggère parfois un titre de chant.À discerner, car il arrive souvent que le chant est composé pour une tout autre destination.

2) Pour les chants de communion
Le texte du chant de communion est souvent une reprise de l’évangile du jour. Mais il est toujours possible de prendre un chant eucharistique.

3) Pour les ordinaires
On a pris l’habitude de grouper le Kyrie, Gloria, Sanctus et Agnus en un ensemble qu’on appelle « ordinaire de la messe ». Mais ce n’est pas une pratique impérative.
Les vieux paroissiens grégoriens avaient groupé ces cinq parties en leur attribuant un temps liturgique ou certaines fêtes. On pourrait garder cette habitude en prenant quelques ordinaires que l’on consacrerait à certains temps liturgiques ! Par exemple : un ou deux pour l’Avent, un ou deux pour Noël, deux ou trois pour le Carême, deux ou trois pour le Temps pascal, trois ou quatre pour le Temps ordinaire.

4) Pour les psaumes
Un recueil conseillé : Le psautier triennal des dimanches et fêtes, d’Olivier Willemin (2002, Studio SM, ISBN 2-85691-302-4) présente un cycle complet dont la qualité de la musique est probablement inégalée. Les psalmodies sont très simples. On peut sans hésiter les orner un peu si on veut. Extraits enregistrés disponibles sur CD.