Paroisse Marboz

1858

Le XIXè siècle en France a vu la construction d’un grand nombre d’églises ; dans le département de l’Ain c’est-à-dire le diocèse de Belley, plus de 200 églises sur 450 ont été rebâties ou transformées à cette époque ;sur notre secteur : Bény en 1834, 1848 puis 1870 ; St Etienne du Bois en 1836 ; Domsure 1854 ; Pirajoux 1846 ; 1868 pour Coligny ; 1874 pour Villemotier ; 1876 pour Beaupont.

A ce mouvement de fond, plusieurs facteurs :
– Après les troubles révolutionnaires et les guerres napoléoniennes qui ont détruit de nombreux lieux de culte, (en Bresse tous les clochers ont été rasés à la Révolution) la France connait une stabilité qui va engendrer une prospérité dont les campagnes vont largement profiter.
– L’agriculture va se transformer profondément ; des techniques modernes se développent (apparition des engrais, de la charrue, des comices agricoles, les fromageries se multiplient ;
– Dans un climat de Paix et de développement, la population rurale explose littéralement.
Si en l’an 2000 la population à Marboz était de 2200 habitants, on dénombre en 1845 plus de 2800 habitants. Et en 1893, 2602 habitants. (Avec bien sûr moins de maisons)

Photo_paroisse_139-1-0Photo_paroisse_138-1-0Si l’un des buts de la révolution française était d’anéantir la religion, le XIXe siècle a su reconstruire un tissu ecclésial extrêmement fort.
-Un séminaire, qu’on appellerait aujourd’hui clandestin,
avait démarré à Pelageay (Bény) puis était allé s’établir
officiellement à Franclieu (Marboz).
– Le curé d’Ars à partir de 1840 drainera les foules
– un nombre considérable de missionnaire sortiront de nos
campagnes pour aller dans des pays de missions.
Le plus illustre est St Pierre Chanel, né à Cuet et mort martyr
à Futuna en Océanie en 1841, à 38 ans.

Prospérité, démographie, ferveur religieuse, marquent une
nouvelle étape dans la vie paroissiale de Marboz ; il faudra
pourtant un autre fait plus concret pour réaliser la
construction de l’actuelle église. Nous le verrons plus tard.

Que se passe?t-il en 1858, à ce moment là en dehors de Marboz :
– Napoléon III gouverne la France ; s’il est personnellement lié à la mouvance de la libre pensée, l’Etat français entretient avec les autorités religieuses des liens très serrés. La séparation de l’Eglise et de l’Etat n’interviendra qu’en 1905 et n’est absolument pas à l’ordre du jour à cette époque.
Ainsi une somme de 10000 Francs sera versée par l’état français pour aider la construction de l’église de Marboz. L’architecte DUPASQUIER est d’ailleurs un architecte d’état.

– A Rome le Pape Pie IX est le 255è successeur de St Pierre à la tête de l’église catholique depuis 1846. Il y restera jusqu’en 1878. (31 ans et 8 mois, c’est le plus long pontificat, avant celui de Jean-Paul II )
Pie_IX_-2-1-1
Pour montrer son lien avec le pape de l’époque, à Marboz, on grave son blason sur le bénitier à l’entrée. On peut encore y reconnaître les armoiries de Pie IX avec les 2 clefs

– Le curé d’Ars est presque au terme de sa vie (il mourra le 4 août 1859). Il a un rayonnement assez extraordinaire

– L’évêque de Belley, Mgr de Langalerie, a succédé à Mgr Devie, qui pendant plus de 20 ans, a donné un souffle nouveau au nouveau diocèse de Belley. C’est lui qui, par tous les moyens, a encouragé ses prêtres à rebâtir ces églises, signes de la foi, mises à rudes épreuves par la tourmente révolutionnaire. (Plusieurs s’effondreront au cours du XIXè siècle)
blason_Langalerie-2 C’est Mgr de Langalerie qui posera la première pierre ce 1er juin 1858. On retrouve son blason gravé sur le bénitier à l’entrée de l’église.

L2007_035-2 – Mais à l’autre bout de la France, un événement qui aura des conséquences impressionnantes s’est déroulé en février-mars 1858. Dans une petite ville des Pyrénées, « une belle Dame est apparue 18 fois à une misérable fille dont l’histoire et la Foi ont retenue le nom : Bernadette Soubirous. Si nous, à Marboz, nous fêtons cette année le jubilé de notre église, en même temps à Lourdes c’est aussi le 150 è anniversaire des apparitions de la Vierge Marie à Bernadette. Cela marque toute l’Eglise de France.
Il est probable que Benoit XVI vienne cette année en France

En 1858 Dans le monde :
L’annexion de l’Inde par l’Angleterre la reine Victoria prend le titre d’impératrice des Indes.
Les Turcs envahissent Monténègro.
Le 14 janvier attentat d’Orsini contre Napoléon III
Le 24 février création du ministère de l’Algérie à Paris
Conférence de Paris sur les principautés Roumaines.
Occupation de la Cochinchine par la France.

Religion
Le 3 mai Pie IX publie l’encyclique Amantissimi Rédemptoris sur la messe et les sacrements.
Le 17 juin, le traité de Tien-Tsin ouvre la Chine aux missionnaires. ( les anciens se souviendront de la statue du Bienheureux Perboyre)
Naissance du futur père Charles de Foucauld

– Lettres et Arts
Gounod compose « Le médecin malgré lui » (opéra comique)
Offenbach compose « Orphée aux enfers » (opéra comique)
Le 5 août inauguration du boulevard Sébastopol à Paris
La Comtesse de Ségur écrit les petites filles modèles

A Marboz : Construction de la nouvelle Eglise par le curé BAILLAT